Nomination du metteur en scène Galin Stoev à la direction du Centre dramatique national de Toulouse.

26 mars 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, en plein accord avec Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et Carole Delga, présidente du Conseil régional d’Occitanie, a donné son agrément à la nomination du metteur en scène bulgaro-belge  Galin Stoev à la direction du Centre dramatique national de Toulouse.

galin-stoev

Ainsi est nommé aujourdhui pour une prise de fonction début 2018 le metteur en scène de 47 ans amoureux des textes, celui qui humaniste explique que le théâtre « c’est tout ce qui se passe de l’autre cote du miroir », celui qui heureux et surpris de son parcours explique avec un sourire d’enfant que le théâtre « c’est quelque chose qui est à toi » car « toi, le spectateur, tu recréés ta propre expérience », le metteur en scène du Tartuffe  dé-diabolisé et ré-humanisé à la Comédie Française avec Michel Vuillermoz, celui de l’espièglerie Illusions à l’Aquarium écrit par son ami Ivan Viripaev , celui de l’envoûtant Les Gens d’OzGalin Stoev surtout basé à Bruxelles où il a créé sa propre compagnie. mais aussi artiste associé au Théâtre de Liège ainsi qu’à La Colline – Théâtre national (Paris) mérite incontestablement ce poste décidé en fin de mandat présidentiel.

Galin Stoev conçoit le Théâtre National de Toulouse comme « un lieu de vie attractif et accueillant en prise avec son territoire et à l’écoute de ses équipes artistiques ». Il succédera à Laurent Pelly et Agathe Mélinand.