Marie-Christine Saragosse reconduite à la présidence de France Médias Monde

29 juin 2017 Par
Sarah Lapied
| 0 commentaires

Dans un communiqué officiel, le CSA a annoncé le mercredi 28 juin que Marie-Christine Saragosse serait présidente de France Médias Monde pour un second mandat, pour une durée de 5 ans à compter du 5 octobre 2017. Elle était la seule candidate à sa succession.

marie-christine_saragosse

Photo : libre de droits

« Le Conseil a noté que la situation de France Médias Monde s’était significativement améliorée depuis 2012 », écrit le CSA dans la lettre de motivation de sa décision, saluant la « politique éditoriale » et les efforts en matière de « diversité, de cohésion sociale ou de lutte contre les discriminations et les stéréotypes » de Saragosse.

De 1993 à 1997, Marie-Christine Saragosse est sous-directrice des opérateurs audiovisuels et de la presse puis directrice-adjointe à la direction de l’action audiovisuelle extérieure du ministère des Affaires étrangères.

francemediamonde

En 2012, lorsqu’elle prend la tête de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), ensuite renommé France Médias Monde, Marie-Christine Saragosse entreprend aussitôt de mettre en place des mesures afin de mieux protéger les reporters des trois entités de France Médias Monde : France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya. Dans son projet stratégique pour son prochain mandat, elle écrit que « le terrible rapport de Reporters Sans Frontières (qui a établi un classement des pays selon la liberté de la presse qui y est pratiquée) nous rappelant que chaque année des dizaines de journalistes étaient assassinés, ne semblait pas devoir concerner directement la France. Et même si certains voyaient quelques inconvénients à la liberté de la presse, nul ne semblait contester qu’il y en eût plus encore à son absence de liberté, du moins dans les pays occidentaux […] La société en charge de l’audiovisuel extérieur de la France a pour vocation de proposer une alternative aux médias existants sur la scène internationale en offrant […] une vision française de l’actualité internationale notamment caractérisée par son indépendance par rapport au pouvoir politique et en assurant la promotion du dialogue, de l’échange de points de vue et du débat public ».

Elle avait enfin mené à bien le projet permettant à France 24 de se doter d’une quatrième langue, l’espagnol, commune à la grande majorité de tout un continent. Le développement des contenus en langue africaine lui tient également à coeur.