Le ministère met en ligne des ressources pédagogiques pour l’anniversaire du 11 janvier

12 janvier 2016 Par Anaïs Marinier | 0 commentaires

Triste anniversaire. Nous célébrons en ce jour le premier anniversaire de la marche républicaine qui s’est déroulée le 11 janvier dernier. Il y a un an, des millions de français descendaient dans les rues partout en France contre la terreur des islamistes. Commémorer afin de mieux résister, c’est aux enseignants désormais d’amener à échanger avec leurs élèves sur l’importance de connaître et de respecter les Valeurs de la République.

Au-delà de la mémoire des victimes, le 11 janvier 2015 représente le symbole d’un élan de fraternité et d’une adhésion réaffirmée des concitoyens, de vivre ensemble et de solidarité. L’esprit du 11 janvier s’est imposé pour désigner ce désir spontané d’engagement des français pour servir les Valeurs de la République aux côtés des institutions qui les favorisent et les défendent. Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est employée durant l’année 2015 à déployer le plus de ressources possible afin de mieux comprendre la liberté d’expression ainsi que les Valeurs de la Républiques. Dès à présent, vous pouvez découvrir sur le site Canopé le kit pédagogique #JeDessine ayant pour but de rendre public les dessins que la jeunesse a fait en hommage à Charlie Hebdo.

En effet, suite à la tuerie des membres de sa rédaction, le journal satirique a reçu des milliers de dessins qui ont été réalisé par des enfants et des adolescents. Ces dessins expriment l’attachement de la jeunesse du pays aux Valeurs de la République, à ses principes fondamentaux de liberté de créer, de dessiner, de s’exprimer, de publier. Ces dessins disent l’envie de toute une génération de vivre à l’opposé des assignations identitaires et des visions étriquées de l’autre et du monde.

L’association Dessiner Créer Liberté a été créé par Charlie Hebdo, SOS Racisme et la FIDL qui ce sont associés afin de diffuser ces dessins, de les valoriser et d’en puiser des ressources susceptibles d’enrichir la réflexion collective.

La ministre espère ainsi que le gouvernement que cet engagement envers la République responsabilise la jeunesse face aux actes terroristes et les invitent à riposter à leur manière afin que la liberté d’expression ne meurt jamais.

Visuel : (c) DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: