La fondation d’entreprise Hermès joue avec le design

6 juin 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

« Jouer » était au centre de cette 4e Edition du prix Emile Hermès et l’exposition est maintenant visible en ligne après être passée aux Designer Days (D’Days) .

12 jeunes designers ont été sélectionnés par la fondation d’entreprise Hermès pour aller au bout de leurs projets basés sur la notion de « jouer ». Ils sont passés du 31 mai au 5 juin aux D’Days pour exposer ce qui a été leur petit bébé depuis janvier. Ils se retrouvent aujourd’hui sur le site internet du prix Emile Hermès. Donc si vous n’avez pas vu l’exposition en vrai, n’ayez crainte, l’interactivité, les sons, les images et les explications sont toujours bel et bien là, sur un site web où la clarté est au rendez-vous.

Le vainqueur est Jean-Simon Roch avec son projet nommé Vibrato. « Vibrato consiste en un boîtier en bois équipé d’un électro-aimant qui met en mouvement une lame de métal dissimulée sous une feuille de papier. » est-il expliqué sur le site. L’aléatoire se lie donc au mouvement à la surface de la feuille. Talu, de Victoria Gravelier, est arrivé en seconde position. Cette fois, en plus de réveiller votre âme d’enfant, elle réveille votre côté créatif avec des blocs en mousse de 20 à 60 cm de haut pour créer des structures à grande échelle.

Avec un financement de 8000€ par personne pour réaliser le projet, 50 000€ de dotation pour le premier prix, 25 000€ pour le deuxième et 15 000€ pour le troisième, on peut dire que la fondation prend le design très au sérieux. Le résultat de cet engagement financier est d’ailleurs impressionnant. Jeu d’ombres chinoises avec un smartphone, une construction en mousse, une feuille vibrante, un ananas dans une niche… ça vous intrigue ? Vous savez où aller, et c’est juste .

Visuels :

1ère photo: Jean-Simon Roch, Vibrato : 1er prix

2ème photo: Victoria Gravelier, Talu  : 2e prix

3ème photo: Mathieu Lang, Luc : 3e prix ex æquo

4ème photo: Léa Pereyre et Claire Pondard, Demi-Jour : 3e prix ex æquo

 © Fondation d’entreprise Hermès

 

 

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: