La culture riposte contre la loi anti-transgenre aux Etats Unis

4 mai 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

En mars dernier, la Caroline du Nord, aux Etats-Unis a voté une loi appelée HB2, qui limite les droits des transgenres. Aujourd’hui, le monde de la musique américaine montre les crocs.


Au fil des semaines, la liste des concerts annulés en Caroline du Nord en riposte à la loi HB2 s’allonge. Demi Lovato et Nick Jonas n’iront pas chanter dans l’état américain. Ils ont utilisé les réseaux sociaux pour déclarer que la loi limite « les droits et protections les plus basiques pour la communauté LGBT ». Leurs concerts, à Charlotte le 30 juin, et à Raleigh le 2 juillet, n’auront donc pas lieu.

Un peu plus tôt au mois d’avril, « The Boss » Bruce Springsteen, Ringo Starr et Pearl Jam avaient pris la même décision.

Cette loi vise, entre autres, à obliger les transsexuels à utiliser les toilettes en accord avec le sexe spécifié sur leur certificat de naissance. Très contestée, HB2 entraine de vives réactions au niveau politique, culturel et sportif. Malgré de nombreuses protestations, le gouverneur de Caroline du Nord, Pat McCrory, refuse toujours de revenir sur ces mesures.

Visuel: Pixabay – Nick Jonas © Mingle Media TV – Demi Lovato © Neon Tommy


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: