Frédéric Mitterrand, nouveau président du Festival de Deauville

9 juin 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

Le festival du cinéma de Deauville a trouvé son nouveau président pour sa 42e édition, et c’est Frédéric Mitterrand.

Ancien ministre de la culture sous Nicolas Sarkozy, il présidera le festival de Deauville du 2 au 11 Septembre, ont annoncé mercredi 8 juin les organisateurs.

Bruno Barde, directeur du festival a écrit sur le site de l’évènement :

« J’ai connu… Frédéric Mitterrand exploitant de cinéma, inventant les nuits blanches à l’Olympic-Entrepôt, créant un réseau d’une dizaine de salles d’art et essai, programmant déjà dans celles-ci avec audace les films de Pasolini, Bergman, Kurosawa, Ozu et des films égyptiens rares, allant même jusqu’à acquérir à Cannes La Ballade de Narayama de Shohei Imamura, Palme d’Or.

J’ai connu… Frédéric Mitterrand animateur, producteur et réalisateur de nombreux programmes culturels et documentaires, mettant le cinéma au firmament de ses préoccupations dans son émission de référence Etoile et Toiles. »

Car nous connaissons l’homme politique, ses liens de parentés avec un autre président, de la République cette fois, mais c’est aussi un homme passionné de culture. Il a porté des nombreuses casquettes : Exploitant de salles de cinéma, écrivain, réalisateur, directeur de l’Académie de France à Rome.

Il a notamment présenté Etoiles et toiles sur TF1 de 1981 à 1986, mais est plus connu pour son passage au service public avec Antenne 2. Sur cette chaîne, il était l’animateur de Du côté de chez Fred jusqu’en 1991 pour lequel il a reçu un 7 d’or. Touche-à-tout, il se passionne pour le documentaire et en réalise une longue série avec Antenne 2, tel que: Les Aigles Foudroyés, ou Raissa, souvenirs d’un grand amour. 

Avant de devenir ministre de la culture en 2009, il a présenté d’autres émissions, reçu la légion d’honneur, est passé à la direction de la Villa Médicis. Sa carrière d’écrivain est tout aussi brillante, avec Un jour dans le siècle, lauréat du prix Oscar Wilde.

Le festival du film américain de Deauville reçoit donc un président chevronné qui n’en fini pas d’ajouter de nouvelles lignes prestigieuses à son CV.

Visuel: Wikipedia


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: