« Entreprendre la Culture », retour sur le Forum d’Avignon 2016

4 avril 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Après plusieurs édition en sa ville et une édition à Paris, le Forum d’Avignon s’est déroulé à Bordeaux les 31 mars et 1ier avril 2016 et a invité des acteurs cruciaux du numérique et de la culture, de 30 nationalités différentes, à faire le point sur ce qui permet d’ »Entreprendre la culture »

Alain Juppé a ouvert par un discours acclamé le forum d’Avignon. Non seulement il s’est montré très en verve, citant à la fois la tradition culturelle (notamment Bach), les chiffres du présent sur la culture (une infographie du Forum d’Avignon nous apprend que 70 % du temps passé  sur tablettes se fait avec des biens culturels. Le maire de Bordeaux s’est montré très impliqué dans cette édition 2016 et  a profité de l’occasion pour présenter son programme culturel de candidat à la primaire des Républicains pour la présidentielle.

Alors que a publication d’études du forum ont permis de faire le points sur la question des droits d’auteurs et de, c’est croqués par « Cartooning for peace » et parmi les dessinateurs, Plantu, que des interlocuteurs illustres se sont succédais en séances plénières ou en petits comités. En ouverture, le philosophe français Michel Onfray côtoyait Alain Juppé, le cinéaste israélien Amos Gitaï, le grand imam de Bordeaux Tareq Oubrou et la chanteuse Yaël Naïm (qui a donné un concert le soir même) pour un session sur la mobilisation.

Dans la soirée du jeudi la question des algorithmes a été posée par la philosophe Cynthia Fleury, la plasticienne Orlan, le sociologue Dominique Cardon et le pdg américain de la Consumer Technology Association (et auteur du best-seller Ninja Innovation), Gary Shapiro. la journée du vendredi a commencée sous le signe des artistes, avec un grand mélange de professions venues poser la question de svaoir si leur métier était un travail comme les autres, parmi eux, le musicien Raphaël Pichon, l’écrivain Aurélien Bellanger, l’architecte Manuelle Gautrané mais aussi le pdg d’Orange, Stéphane Richard. Alors que la matinée posait également la question de ce qu’il fallait faire pour promouvoir économiquement la créativité, l’après-midi s’est ouvert sur un débat d’influences mutuelles entre entrepreneurs et artistes. Après un petit interlude musical, avec Imri et Ilay Talgam, les travaux se sont poursuivis avec une session de clôture, où Didier Reynders, le vice-premier ministre belge, le commissaire européen au numérique, Gunther Ottinger, Alain Juppé et le président du forum d’Avignon, Hervé Digne, ont ébauche des conclusions.

Enfin, pour croiser réellement le numérique et la culture, le Forum d’Avignon récompense chaque année des start-ups qui sont le futur de l’entreprise culturelle. Cette année 2016, c’est Jamshake qui a reçu le Pirx du Jury, remis par PrismaMedia. Il s’agit d’une plateforme de collaboration musicale en ligne qui permet également de trouver des musiciens près de chez soi ou à l’autre bout du monde. Remis par Laurent Dassault, le prix du public, lui, est allé à l’entreprise de marketing digital Delight qui propose un outil de conquête de clients s’appuyant sur la data et au service des producteurs de spectacles.

vsiuels (c) forum d’avignon


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: