Concert d’inauguration réussi pour la Philharmonie de Hambourg

13 janvier 2017 Par
Camille Thermes
| 0 commentaires

La Philharmonie de Hambourg s’était faite attendre. Avec 6 ans de retard, la construction s’est enfin achevée et le lieu a donné son premier concert ce mercredi 11 janvier.

A Hambourg, la réussite architecturale surnommée “Elphi” a enfin été inaugurée ce mercredi par un concert ambitieux extrêmement apprécié. Devant 2100 personnes, dont la chancelière Angela Merkel et le président Joachim Gauck,Thomas Hengelbrock a dirigé le NDR Elbphilharmonie Orchester (nouveau nom de l’Orchestre symphonique de la NDR) pour un programme de 3 heures allant de Beethoven au compositeur contemporain Wolfgang Rihm, en passant par Dutilleux. La soirée est un succès, mais c’est surtout l’oeuvre architecturale en elle-même qui dote la deuxième ville d’Allemagne d’une renommée mondiale dont on parlera encore longtemps.

elbphi Dans la cité qui a vu naître Brahms et Mendelssohn, l’Elbphilharmonie se dresse au dessus de l’Elbe sur un ancien entrepôt. Au-dessus des murs en briques qui ont été conservés, la façade en verre s’élève à 110 mètres au-dessus du sol et vient s’inscrire dans le paysage du quartier de la “Speicherstadt”, depuis un an au patrimoine mondial de l’Unesco.

On a beaucoup douté de l’aboutissement du projet mené par le bâlois Jacques Herzog et son cabinet (qui avait remporté le prix Prtizker en 2001). C’est en effet 6 ans de retard qui se sont accumulés depuis le lancement, en même temps que les 789 millions d’euros d’un budget multiplié par 10 par rapport aux estimations initiales. Mais la qualité de la grande salle et de son acoustique réalisée par le japonais Yasuhisa Toyota (initiateur du de la technique de la “peau blanche” ) remporte tous les suffrages et semble faire oublier toutes les critiques. Les balcons de la très grande salle sont disposés tout autour de la scène, et l’on compare déjà cette nouveauté à l’opéra de Sydney. L’Elbphilharmonie offre aussi une plus petite salle modulable, inaugurée ce jeudi 12 par l’Ensemble Resonanz, qui pourra accueillir des formations réduites pour des concerts de musique de chambre ou de jazz. On trouvera également dans le bâtiment un hôtel, des restaurants et des appartements de luxe dans le bâtiment.

Au-delà de la soirée d’inauguration, c’est l’ancien secrétaire général du Konzerthaus de Vienne Christoph Lieben-Seutter qui s’occupera de la programmation du lieu; il l’a promis variée. Prochainement notamment, un concert sera dédié aux milliers de réfugiés syriens accueillis à Hambourg avec un concert de musique syrienne.

Visuel : Wikipedia