Arte France mise sur les créations originales et les programmes inédits

13 janvier 2017 Par
Léa Sanchez
| 0 commentaires

Le contrat d’objectifs et de moyens d’Arte France pour 2017-2021 a été signé jeudi 12 janvier. Une « feuille de route » qui fixe les grandes orientations données à la période et met l’accent sur les créations originales et les programmes inédits.

Audrey Azoulay COM Arte

La Ministre de la Culture Audrey Azoulay a salué la nouvelle “feuille de route” prévue pour la chaîne de service public, Arte,  pour la période 2017-2021, à l’occasion de la signature du nouveau contrat d’objectifs et de moyens d’Arte France le jeudi 12 janvier. “Nous vivons des moments difficiles, avec un repli sur soi au sein même de l’Europe”, a ajouté la ministre, soulignant le rôle joué par la chaîne franco-allemande qui a atteint l’année dernière 2,3% de part d’audience : “aujourd’hui, plus que jamais, ARTE porte un projet humaniste, européen et, évidemment, culturel”. 

Une volonté d’augmentation du nombre de programmes inédits

Le contrat, qui encadre le financement de la chaîne dont 95% des ressources proviennent des contributions à l’audiovisuel public françaises et allemandes, repose sur une ambition principale : “franchir un nouveau cap éditorial”, en offrant davantage de programmes inédits et de créations originales, notamment en journée durant la semaine, et le week-end. Dans cette perspective, lors de son audition par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale en novembre,  la présidente de la chaîne Véronique Cayla avait souligné le faible nombre de programmes inédits en journée (« 3 heures de programmes frais inédits par mois ») et annoncé le lancement d’une émission quotidienne de journée en mars. 

En tout, une augmentation de 15% du volume de programmes inédits est prévue pour la période 2017-2021 du contrat d’objectifs et de moyens d’Arte France. Les investissements destinés à la production d’œuvres originales devraient alors passer de 77 millions d’euros en 2016 à 90 millions en 2021. Cette hausse des coûts sera en partie assumée par l’Etat puisque la chaîne bénéficiera d’une dotation supplémentaire de 10 millions d’euros en 2017.

Développement européen, numérique et innovation

Au total, le contrat fixe neuf objectifs, organisés autour de trois “orientations stratégiques”. Elles traduisent l’ambition de non seulement développer une nouvelle politique éditoriale, mais aussi d’accentuer la stratégie numérique de la chaîne notamment sur les réseaux sociaux, le déploiement européen des programmes et également de s’affirmer comme une entreprise “responsable et innovante”, passant par exemple par l’accessibilité des programmes pour les malentendants et les malvoyants ou encore par l’élaboration d’une charte de déontologie.

Visuel : © MCC / Thibaut Chapotot. 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *