Point sur la sécurité pendant l’EURO 2016 de football

21 juin 2016 Par Juliette Monnier | 0 commentaires

La sécurité pour les différents matchs sur le sol français est au centre de l’attention de nos politiques. Au journal de 20h, vous avez sans doute entendu les différentes interviews de nos dirigeants et les pièges des journalistes pour démontrer une faille dans la sécurité pour protéger, supporter et footballeurs. 

L’Express a souligné « un bilan globalement positif » pour le gouvernement. Hier, s’est tenue, Place Beauvau, une réunion du Centre Interministériel de Crise de sécurité de l’EURO 2016 de football. Alors 26 des 51 matchs prévus pour cette compétition ont déjà donné une belle recette de gardes à vue, d’interpellations et de prison ferme pour certains cas. Dans le communiqué de presse ministériel on peut remarquer une certaine fermeté sur la réglementation et intransigeance des policiers si il y a le moindre doute. Un sac de touriste abandonné peut vite devenir l’objet d’attention de l’équipe de déminage chargée de contrôler et d’arrêter à temps une possible bombe. Le journal de 20h présenté ce lundi 20 Juin souligne la surveillance jusqu’au détail près qui encadre les footballeurs et supporters des équipes en compétition : chaque produit laitiers ou repas est contrôlé pour éviter un poison quelconque, les chambres d’hôtels sont fouillées, les tribunes contrôlées comme jamais. « Ce grand événement festif d’ampleur internationale représentera un risque, il faut le dire, en raison des capacités qu’ont toujours les groupes à cibler nos pays et je tiens à ce que nous puissions, face à ce risque, (…) disposer de l’ensemble des moyens qui nous permettent de le surmonter», a souligné le ministre de l’Intérieur devant la commission des lois du Sénat. C’est donc grâce à la mise en place de ce système draconien en plus du plan vigipirate qui permet au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et à M. Patrick Kanneur, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sport d’affirmer « A l’exception des incidents survenus à Marseille samedi 11 juin, les matchs se sont déroulés sans incidents notables et les dispositifs de sécurité ont permis, jusqu’à présent, un bon déroulement de la compétition. » La menace terroriste reste grande et imminente, avec l’apparition de ces nouveaux supporters qui ne sont pas du tout passionnés de sport mais juste des casseurs, là pour semer la terreur et la discorde au sein de l’EURO des « terroristes du sport » terme employé par des croates lors du dernier match. Mais la sécurité de ces derniers jours n’est que la continuité du travail déjà accomplie en amont de la compétition puisque « Ces mesures s’ajoutent aux 3200 fiches d’interdiction d’entrée du territoire qui avaient été prises avant le début de la compétition. » La situation semble contrôlée avec une certaine sérénité par le gouvernement et le succès des matchs et des étrangers qui ne soulignent aucun mécontentement sur les réseaux sociaux semblent leur donner raison. 

visuel : ©affiche euro 2016


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: