Mort de May Scaff, actrice d’exception et figure iconique de l’opposition syrienne

6 août 2018 Par
Antonin Gratien
| 0 commentaires

Après des années de révolte contre le régime de Bachar el-Assad, l’actrice May Scaff est décédée à 49 ans le lundi 23 juillet suite à une hémorragie cérébrale.

14517346_10154141001851339_4043158565284704619_n-1

La nouvelle a été accueille avec une immense tristesse, notamment dans plusieurs pays arabes où elle était rapidement devenue un symbole du militantisme révolutionnaire pacifique.

Lorsqu’elle s’engage en 2011 contre la politique de Bachar el-Assad lors du siège de Dahala, May Scaff est déjà connue de beaucoup pour ses performances théâtrales, mais aussi pour sa présence dans des films et séries de renoms. En compagnie d’autres intellectuels, elle avait multiplié les initiatives à l’encontre du pouvoir. Et ce alors même que toutes les sociétés de productions l’abandonnaient une à une, et que les menaces à son encontre devenaient légion.

Malgré une interdiction de voyager, May Scaff s’était exilée une première fois en 2013 en Jordanie, puis à Dourdan (Essonne) deux années plus tard. Elle avait poursuivi son combat grâce à des rassemblements, des manifestations, des interviews. Pour que le monde n’oublie pas la détresse du peuple syrien et l’ignominie du régime, celle que l’on appelait la « Fleur de la Révolution » avait fait le choix de dénoncer, encore et encore.

Nous avions eu la chance de la rencontrer à l’occasion d’une série de témoignages publics organisé par l’Institut du monde arabe et l’Office nationale de direction artistique. Vous pouvez retrouver cet échange ici.

Visuel : © Amélie Blaustein Niddam