« Revus & Corrigés » : La première revue consacrée au cinéma de patrimoine – Sylvain Lefort [Interview]

6 juillet 2018 Par
Gregory Marouze
| 0 commentaires

Il n’existait pas en France de revue entièrement consacrée au cinéma de patrimoine, ses reprises en salles et en vidéo. C’est chose faite avec Revus & Corrigés, trimestriel dont le premier numéro vient de paraître. Sylvain Lefort, co-fondateur et rédacteur en chef adjoint de Revus & Corrigés, nous en parle.

revus-et-corriges-1

Sylvain Lefort, pourquoi créer aujourd’hui une revue entièrement consacrée au cinéma de patrimoine ?

Parce qu’il n’y en avait pas ! Revus & Corrigés est né du constat suivant : en matière de patrimoine, il sort 2 à 3 films par semaine en salle ; même chose pour la vidéo, voire plus ; les rétrospectives et festivals sont légion ; le marché est structuré autour d’une myriade d’éditeurs, de diffuseurs et d’exploitants ; les plateformes SVOD détiennent des catalogues de films d’une richesse inouïe et qu’elles ne savent pas exploiter ! Et tout ce beau monde n’a aucun support presse qui lui soit entièrement dédié pour communiquer, ou qui mette en lumière son travail et son activité. Sauf Revus & Corrigés ! Enfin, outre les curieux et cinéphiles, nous nous adressons aux jeunes. C’est pourquoi la revue, trimestrielle, peut s’acquérir pour une somme attractive, 10 euros.

Pourquoi ce titre : Revus & Corrigés ?

A travers notre titre, nous voulons établir un pont entre le présent et le passé. Nous ne cherchons pas à nous retrancher dans la nostalgie, dans le « c’était mieux avant ». Ce qu’on souhaite mettre en lumière, c’est la manière dont notre regard peut évoluer à travers le temps sur certains films, à la hausse comme à la baisse. En mettant en avant le cinéma dit de patrimoine, nous souhaitons également corriger le regard qu’on peut avoir sur certains films revus à l’occasion.

C’est un pari de créer aujourd’hui une vraie revue de cinéma.

Oui, c’est un pari, mais je reste convaincu du fait que dans un environnement dominé par le tout digital, le papier apporte une réelle valeur, qu’il est porteur des caractéristiques du cinéma de patrimoine : pérennité, beauté, modernité. Pour Eugénie Filho, Marc Moquin et Alexis Hyaumet, mes associés et co-fondateurs, il ne faisait aucun doute que Revus & Corrigés devait d’abord et avant tout être une revue papier. Né pendant Cannes 2017, ce beau projet est arrivé à terme fin juin 2018. Le plus dur reste à faire : durer !

Comment allez-vous traiter l’actualité du cinéma de patrimoine ?

Nous n’avons qu’une seule boussole pour guide : l’actualité du cinéma de patrimoine. Nous traitons donc dans le cadre d’une revue trimestrielle des sorties à venir, qu’elles se fassent en salles ou en vidéo. Je vous invite à découvrir l’agenda des sorties, détachable en fin de numéro, particulièrement impressionnant. Car notre ambition éditoriale ne se résume pas seulement au plaisir réel que nous éprouvons à la vision de ce qu’on appelle les « vieux films » ! Nous souhaitons donner la parole à celles et ceux qui concrètement travaillent à la restauration de films, à leur conservation ou à leur mise sur le marché. Trois parties structurent la revue : un dossier, comprenant des reportages, interviews, portraits, points de vue – Revoir ; suivi d’une série de critiques et analyses sur les films remis sur le devant de la scène – Corriger. Et s’achève sur une partie dédiée aux ponts que l’on peut établir entre l’actualité du cinéma et le cinéma de patrimoine en général – Traverser.

En quelques mots, que trouve-t-on dans ce premier numéro ?

Un festin ! Tout d’abord, afin de marquer l’actualité et la modernité du cinéma de patrimoine, nous avons consacré notre dossier à la restauration des films, en nous appuyant sur celle du dernier film d’Orson Welles, The other side of the wind, resté inédit, et dont la restauration a été en partie financée par Netflix ! Vous découvrirez également une interview de Vincent Paul-Boncour, à l’occasion des 20 ans de Carlotta, mais aussi des critiques du Prisonnier d’Alcatraz, Profession : Reporter ou de films de Lubitsch et Ophüls. Enfin, à l’occasion de la sortie de Mission Impossible 5, nous comparons les styles de cascades de Tom Cruise avec celles de Jean-Paul Belmondo, et leur impact sur la construction de leurs types de rôles. Mais ce n’est qu’une toute petite partie de l’iceberg !

Quels sont les premiers retours des lecteurs ?

Très bons, what else – comment pourrait-il en être autrement ?

Et les retours des distributeurs de films de patrimoine ?

Dès le début du projet, les distributeurs, mais aussi les éditeurs et les exploitants, nous ont émis de réels signes d’encouragement. Signe que la revue répond à un véritable manque et remplit un vide ! Donc, leurs retours sont très encourageants et bienveillants. D’autant qu’ils ont été accompagnés de la part de certains d’entre eux de contributions financières lors de notre campagne de levée de fonds, qui nous a permis de récolter 137% de notre objectif initial.

Je me fais un peu l’avocat du Diable : Que répondez-vous à ceux qui vous taxeraient de passéisme ?

Qu’il n’y a pas plus moderne et contemporain que les classiques et les anciens ! Nous ne céderons pas à la nostalgie. Notre volonté est de porter un regard contemporain sur un patrimoine cinématographique d’une richesse incroyable, trop souvent ignoré du grand public, et des cinéphiles en particulier.

Que voulez-vous à tout prix réussir et à tout prix éviter avec Revus & Corrigés ?

Nous voulons à tout prix pérenniser Revus & Corrigés dans le temps, et éviter à tout prix que l’aventure s’achève trop tôt ! Et comme je vous le rappelais, pour nous, point de passéisme ou de nostalgie.

Où trouve-t-on Revus & Corrigés ?

Pour se procurer Revus & Corrigés, rendez-vous sur son site web ! Etant donné le soin que nous avons mis à la création de l’objet, hors de question pour nous de passer par les circuits traditionnels des kiosques. Il sera essentiellement accessible par abonnements et dans certains points de vente, les librairies indépendantes et certains cinémas en particulier. Vous en trouverez la liste sur le site de la revue.

revus-et-corriges-5

Revus & Corrigés : 150 pages trimestrielles consacrées à l’actualité du cinéma de patrimoine – 10€

Visuels : © Revus & Corrigés