Maïtena Biraben en guerre contre Canal +

1 août 2016 Par Antoine Roynier | 0 commentaires

Dans un article le 27 Juillet, les équipes du journal Les Jours ont révélé un contentieux entre Maïtena Biraben et la direction du groupe Canal +. Une controverse supplémentaire pour la chaîne cryptée.

« Canal + c’est une idée, c’est une culture, on ne quitte pas une culture, on ne quitte donc pas Canal, on l’emporte avec soit » déclarait Maïtena Biraben lors du dernier numéro du « Grand Journal » de l’édition 2015-2016. L’animatrice d’origine suisse regrette-elle aujourd’hui ses paroles? On peut se poser la question depuis qu’elle a engagé un bras de fer avec la direction de la chaîne qui, selon le journal Les Jours, l’aurait licenciée pour « faute grave ».

Une décision du groupe Canal + qui pourrait coûter ses indemnités de licenciement à l’ancienne présentatrice du « Supplément ». L’article précise que «Canal+ lui reproche une forme de déloyauté, d’avoir tout fait pour aboutir à une situation de blocage pour se faire payer sa clause de sortie». Des accusations que Maïtena Biraben nie en bloc. Elle aurait donc décidé de porter l’affaire devant les prud’hommes.

Une polémique de plus du côté de la chaîne cryptée. Au début de l’année 2016, la quadragénaire avait parlé sur le plateau du « Grand Journal » du « discours de vérité du FN ». Une phrase ayant provoquer un débat au sein de la classe médiatique française. En avril, Vincent Bolloré avait aussi créé la controverse en censurant une enquête des équipes de « Spécial Investigation » sur le Crédit Mutuel dont les principaux actionnaires sont des proches du patron de Vivendi. Cet épisode avait d’ailleurs suscité une certaine défiance de la part des équipes du « Zapping ».

Visuel: © Maitena Biraben – Flickr


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: