L’improbable rencontre entre Sean Penn et El Chapo

12 janvier 2016 Par Aurélie David | 0 commentaires

Samedi 9 janvier, le magazine Rolling Stone a publié une interview exclusive de Joaquim Guzman Loera, chef mexicain du cartel de Sinaloa, le lendemain de son arrestation, et réalisée par l’acteur Sean Penn. Une entrevue qui créé la polémique !

Nouveau coup d’éclat de Sean Penn ! Après ses rencontres avec les présidents cubains Fidel puis Raul Castro ainsi qu’avec l’ex-président vénézuélien Hugo Chavez, l’acteur, connu pour ses rôles dans Bad Boys (1983), Mystic River (2003), Harvey Milk (2008) ou Gunman (2015), a réussi a décroché une interview du célèbre baron mexicain de la drogue : Joaquim Guzman Loera, surnommé « El Chapo ». Celle-ci a été publié par le magazine américain Rolling Stone samedi matin, quelques heures seulement après l’arrestation du narcotrafiquant. Il y a trois mois, Sean Penn s’est envolé pour le Mexique afin de le rencontrer, alors que celui-ci était en cavale et activement recherché par les autorités mexicaines. Une entrevue organisée secrètement en amont et dont l’actrice mexicaine Kate del Castillo, proche du narcotrafiquant, s’est faite l’intermédiaire. C’est en pleine jungle, et durant sept heures, suivis d’appels téléphoniques et d’envois de vidéos, que le Mexicain s’est confié.

Les confidences du baron mexicain de la drogue

Au cours de ce long échange, Joaquim Guzman Loera, qui n’avait jamais accordé d’interview malgré de nombreuses sollicitations, s’est longuement confié sur sa vie. Il évoque notamment son enfance pauvre : « Malheureusement, comme je l’ai déjà dit, là où j’ai grandi, il n’y avait pas d’autre moyen de survivre, et il n’y en a toujours pas. », et son point de vue sur la drogue : « Le fait que la drogue détruit, c’est une réalité ». Mais le narcotrafiquant rejette pour autant toute responsabilité : « Le jour où je n’existe plus, ça ne diminuera en aucune façon. […] Sans consommation, il n’y aurait pas de vente. ». El Chapo explique également qu’il est à la tête d’une organisation criminelle qui fournit « plus d’héroïne, de méthamphétamine, de cocaïne et de marijuana que n’importe qui au monde » et qu’il a en sa possession de nombreux camions, bateaux, sous-marins et avions. C’est notamment à travers cette interview et les vidéos envoyées, connues des autorités mexicaines, que l’arrestation d’El Chapo a pu se concrétiser. La maison où il a été arrêté était en effet surveillée depuis le mois de décembre.

El Chapo recherché six mois par toutes les polices du monde

C’est vendredi 8 janvier que Joaquim Guzman Loera a été arrêté par les autorités mexicaines ; la fin d’une traque de six mois par toutes polices du monde. En 1993, le narcotrafiquant est capturé une première fois. Mais en 2001, en se cachant dans un panier de linge sale, il réussit à s’évader de la prison de haute sécurité de Puente Grande situé dans l’Etat de Jalisco. Treize ans après, les militaires mexicains l’arrêtent dans un hôtel de la ville de Mazatlán. En juillet dernier, il signe une seconde évasion spectaculaire au guidon d’une moto montée sur rails à travers un tunnel d’1.5 km. Vendredi, El Chapo a été à nouveau arrêté à Los Mochis dans l’Etat du Sinaloa. Les militaires ont dû affronté les protecteurs du baron de la drogue avant de pouvoir l’arrêter et le renvoyer dans sa prison de haute sécurité à Altiplano, près de Mexico. Bilan : cinq narcotrafiquants tués et un militaire blessé. Suite à cette nouvelle arrestation, le président mexicain, Enrique Pena Nieto, a tenu à s’exprimer via Twitter : « Mission accomplie : nous l’avons eu. Je veux informer les Mexicains que Joaquim Guzman Loera a été arrêté ».

Visuel : © CC BY-SA 3.0


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: