L’Etudiant quitte les kiosques: l’inquiétude de la rédaction

25 octobre 2017 Par
Guillaume Laguinier
| 0 commentaires

La Société des Journaliste de l’Étudiant a partagé son inquiétude, sur Twitter, après la décision de la direction d’arrêter la distribution en kiosque. 

kiosquar

Une chose est sûre: l’heure est au désordre au sein de la rédaction de l’Étudiant. La Société des Journalistes (SJ) du mensuel a fait part de ses inquiétudes suite à l’arrêt de la distribution en kiosque du journal, mardi, via son compte Twitter. Un nouvel indice qui présage la discorde entre la rédaction et les hautes instances hiérarchiques d’un magazine qui a, par ailleurs et en l’espace de deux ans, connu trois propriétaires différents.

Le communiqué indique que la rédaction n’a pas été mise dans la confidence lors de ce changement de distribution. Plus précisément, c’est la question de la qualité éditoriale et des conditions de travail qui inquiète les journalistes, notamment la newsroom qui a déjà vu 12 de ses postes en CDI « gelés », leurs tâches étant confiées depuis à des pigistes ou à des contrats CDD. Autre fait surprenant: ces bouleversements interviennent alors que le journal fonctionne bien financièrement.

La @SDJ_LEtudiant s’inquiète de la qualité éditoriale de ses titres, compromise par ses conditions de travail. #JeSoutiensLEtudiant pic.twitter.com/8Z64mBipuJ

La réponse de la direction, via Twitter également, se veut rassurante, et présente cette transition comme nécessaire pour « s’adapter aux usages numériques des 986 000 lecteurs. »

Notez qu’en conséquence, il faudra s’abonner ou procéder à un achat en ligne pour constater par soi-même la nouvelle (ou non) qualité éditoriale du titre.

Visuel: photo libre de droits.