Les PUF et la librairie du futur

11 mars 2016 Par Mathias Daval | 0 commentaires

17 ans après la fermeture de leur librairie mythique du boulevard Saint-Michel, les éditions des Presses Universitaires de France reviennent en force dans le quartier latin avec un nouvel espace à la pointe de la technologie, dédié à l’impression à la demande.

Ce samedi 12 mars 2016, les PUF ouvrent la première librairie européenne entièrement sans stock. Dans un premier temps, le catalogue comporte 5 000 titres (7 000 d’ici la fin de l’année), dont la fameuse collection des « Que Sais-Je ? ». Pour Alexandre Gaudefroy, chargé du projet, il s’agit de « ressusciter le fonds des PUF, car 300 à 400 titres disparaissaient chaque année, faute d’exploitation ». Chaque semaine, toutes les nouveautés seront directement disponibles à la demande.

Des accords avec Google et d’autres bibliothèques en ligne permettent d’ores et déjà d’inclure un énorme fonds émanant du domaine public, soit plus de 3 millions de titres. A terme, une série de partenariats, notamment avec les éditions de La Découverte ou L’Harmattan, ouvriront le catalogue à d’autres éditeurs, tout en restant dans le domaine des textes universitaires et des essais. Une seule limite : l’intérieur des livres est nécessairement en noir et blanc, et aucun ne dépasse 850 pages (le temps d’impression serait trop long).

Le principe ? Le client recherche et commande le livre souhaité sur l’une des tablettes dédiées à cet usage en magasin. La demande est transmise, dans la pièce d’à côté, à l’Espresso Book Machine, une énorme imprimante-façonneuse qui traite le fichier PDF en quelques minutes (compter 110 pages par minute + 1 à 2 minutes pour la couverture). Le résultat est bluffant, puisque le livre est tout à fait similaire aux livres imprimés classiquement. Il est même possible de personnaliser une dédicace en première page.

Bien sûr, s’il y a beaucoup de commandes, et à raison d’un seul livre imprimé à la fois, le temps d‘attente peut s’avérer nettement plus long. La librairie se voulant aussi être un espace de détente, on pourra patienter confortablement assis sur une banquette autour d’un café (seulement 1,5 € l’espresso, sorte d’exploit pour le quartier). Et pas besoin de venir acheter un livre pour en profiter, le lieu est ouvert à tous, « les étudiants sont les bienvenus pour venir y passer un moment, c’est d’abord un espace de convivialité », assure Alexandre Gaudefroy. Une librairie qui, comme les autres, aura également vocation à accueillir séances-dédicaces et autres manifestations littéraires.

Par ailleurs, mise à jour importante d’ici fin avril, les livres seront commandables depuis un site web dédié, et récupérables en magasin sous 24 h. Tout cela pour un prix public inchangé, grâce à la loi sur le prix unique du livre. Si le coût de fabrication est deux plus élevé qu’en impression traditionnelle, l’absence de stocks et de frais de distribution rend le modèle tout à fait attractif, et présage d’un des avenirs possibles pour la librairie : face à l’alternative entièrement informatisée, voici le numérique au service du papier.

Librairie des PUF, 60 rue Monsieur-Le-Prince, Paris 6e (métro Odéon / RER Luxembourg). Horaires : lundi 14h à 19h, mardi au samedi 10h à 19h.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: