Les Guignols de retour en clair !… pour 2 minutes

16 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Après que la rumeur de leur disparition a suscité un tollé, les marionnettes ont finalement été conservées par le groupe Canal Plus, mais en crypté. A la rentrée, ils seront de retour en clair pour leur sketch final.

En juillet 2015, on vous avait parlé de la polémique suscitée par l’annonce de la suppression des Guignols de l’info. Finalement, Vincent Bolloré avait décidé de conserver les Guignols à l’écran, mais en crypté. Après avoir annoncé que le programme serait disponible mais crypté, le groupe Canal + a décidé de changer toute l’équipe. Et de nouveau, cet été 2016, Vincent Bolloré a fait machine arrière et les Guignols seront de nouveau accessibles à tous, du moins en partie, à la rentrée. Les non-abonnés pourront rire des marionnettes pendant deux minutes à 19h50, pour leur dernier sketch.

La stratégie est par conséquent celle de la primauté de l’access prime time : on veut attirer les téléspectateurs aux heures qui précèdent les heures de grande écoute, de manière à installer l’auditoire et à le fidéliser. Canal+ veut mobiliser les abonnés dès le début de l’émission pour ensuite ouvrir l’audience à un public plus volatile qui zappe énormément. C’est un renversement dans les orientations de la chaîne. Auparavant, Les Guignols faisaient du teasing en débutant leur premier sketch en clair avant de basculer en crypté.

Néanmoins, le groupe Canal + continue dans sa lancée de réduction drastique des émissions proposées en clair. A la rentrée, les plages ouvertes aux non-abonnés vont passer de six heures le samedi à deux heures. De même en semaine, où elles seront amputées d’1h45. Tout ça participe d’une nouvelle politique à Canal + dirigé par Vincent Bolloré depuis 2015. Parmi les actions significatives de cette politique, on note tout particulièrement la censure potentielle d’un documentaire ou le renvoi de Yann Barthès.

Visuel : © Instagram – Les Guignols


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: