Kamel Daoud, journaliste de l’ année

25 avril 2016 Par Fernicia KIHOULOU EBIAK | 0 commentaires

 Apres Charlie  hebdo en 2015, Kamel Daoud a reçu jeudi dernier le prix Jean-Luc Lagardère du journaliste de l’année 2016  pour ses chroniques parues dans le Point et dans le Quotidien d’Oran.

Jeudi 14 avril, devant une cinquantaine de personnes, l’écrivain algérien de 46 ans a été distingué au moment même où il annonçait son retrait du journalisme ,pour se concentre à la littérature . Il avait déjà cessé d’écrire sa chronique quotidienne dans Le Quotidien d’Oran.

Née en 1970, à Mostaganem située a 300 km d’Alger, Kamel a suivi des études  de lettres françaises après l’obtention d’un bac  mathématique. En Algérie, il est chroniqueur au Quotidien d’Oran – troisième quotidien national francophone d’Algérie, et aussi à El Watan et sur le site Impact 24. où il a longtemps été rédacteur en chef. En France, il est  éditorialiste  au journal  Le point, en tenant  un journal hebdomadaire, il est aussi  une signature régulière du New York Times, aux États-Unis, et du répubblica d’Italie.

Kamel Daoud est aussi  auteur du populaire  roman Meursault  contre-enquête, publié en Algérie par les éditions Barzakh et en France par Actes Sud en 2014, Un roman traduit dans de nombreux pays et qui lui a valu le prix Goncourt du premier roman. Il est également l’auteur de plusieurs romans tel que Le Minotaure 504 (Sabine Wespieser éditeur, 2011) .

Le jury du prix Jean-Luc Lagardère s’était réuni avec une dizaine autres journalistes dont le directeur du journal le point  Valérie Toranian afin d’attribuer le prix du journaliste de l’année à Kamel Daoud, un prix doté de 10.000 euros. 

Visuel : ©CC BY-SA 3.0


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: