Décès du compositeur Charles Chaynes

28 juin 2016 Par Juliette Monnier | 0 commentaires

Charles Chaynes est décédé à l’âge de 90 ans, ce vendredi 24 juin 2016 à Saint-Mandé (Val-de-Marne, France). Compositeur français, ancien directeur de France Musique et chef de la création musicale à Radio France, retour sur une vie tout en musique.

Charles Chaynes est né à Toulouse le 11 juillet 1925 de parents musiciens, tous deux professeurs au Conservatoire de la ville, il y reçoit ses premières leçons de violon et de théorie. Après des premières études musicales et une première composition à 15 ans, Charles Chaynes s’installe à Paris pour suivre les cours de violon de Gabriel Bouillon au Conservatoire National de Paris où il obtient différents prix de violon, harmonie et fugue. Les compositions de ce jeune prodige sont aussi récompensées. Pendant ses études au Conservatoire de Paris, Charles Chaynes suit les classes de Darius Milhaud et Jean Rivier. Un enseignement précieux qui lui assure d’obtenir le Prix de Rome en 1951. Il retrouve à son retour à Paris Marius Constant, qui requiert sa présence à la direction de France Musique qu’il vient de créer au sein de l’ORTF (Office Radiodiffusion Télévision Française). En 1965, il reçoit le Grand Prix de la Ville de Paris. Directeur de France Musique pendant 25 ans et chef du Service de la Création musicale à Radio France, jusqu’en 1990, il a permis une diffusion musicale variée, davantage tournée vers le grand public. Amoureux de la radio et ayant compris son pouvoir de diffusion, il imagina même certaines de ses compositions pour la radio. Il affirme la nécessité pour les compositeurs d’en tenir compte dans la conception de leurs œuvres. « Car on peut, on doit concevoir une musique écrite spécialement pour la radio ou le disque », assure-t-il, en 1969, d’ailleurs grâce à la radio, « je me sens constamment en mouvement : elle évite la sclérose et incite à écrire de la musique ! » Ainsi justifie-t-il l’écriture de ses Quatres poèmes de Sappho : « certains éléments ont été pensés en vue du micro, notamment des phrases murmurées par le soliste de diverses manières, autant d’effets irréalisables en concert ! » (Article Le MondeCharles Chaynes continue d’écrire des œuvres de musique de chambre et d’orchestre, et d’opéras. Sur les cinq opéras de sa vie, deux seront récompensés du grand prix de l’Académie du disque Charles Cros (Erzebet et Noces de sang). En 2005, l’oeuvre de Charles Chaynes est consacrée par son élection à l’Académie des Beaux-Arts au fauteuil de Marius Constant. Une vie aux notes de succès, d’un public toujours attentif à ses diffusions et compositions, en somme une carrière qui  joua un rôle important dans la vie musicale française. 

Visuel : ©Partition et Charles Chaynes improvisation à deux

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: