Libé Next, c’est fini : Point sur l’actualité des médias

18 mars 2016 Par Coline Renault | 0 commentaires

Le mois de mars fait des vagues parmi les médias : des suppléments supprimés, des nouveaux groupes créés, des chaînes en prévision et des diminutions d’effectifs viennent nous donner une esquisse ce que sera le monde du journalisme de demain. Point sur les derniers bouleversements.

Amateurs de nouveauté, ce mois de mars nous révèle que des nouveaux médias sont à attendre : du côté de la presse écrite, la sortie d’un nouveau magazine hebdomadaire de Libération est prévu pour le second semestre 2016. Il viendra remplacer Libé Next, le supplément mensuel spécialisé mode, culture et lifestyle de Libération: proposé à un euros de plus le premier samedi de chaque mois, celui ci a vu son ultime numéro paraître le 5 Mars dernier. Cependant, ce magazine, dont on ignore encore le nom, risque de perpétrer les tons de feu Next, notamment par la même rédactrice en chef, Sabrina Champenois. Ce magazine viendra rejoindre un marché prisé de la presse hebdomadaire, s’adaptant à une demande accrue pour le week-end, offrant un temps de lecture plus important. Côté audiovisuel, Vice France compte lancer prochainement une nouvelle chaîne de télévision. Média canadien alternatif, Vice s’est très vite imposé comme géant de l’audiovisuel, notamment par ses relations avec Disney, qui y a investi près de 200 millions de dollars. Après avoir créé la chaîne Viceland aux Etats Unis et conclu des partenariats avec le bouquet de télévision Sky au Royaume Uni et en Irlande,  il cherche aujourd’hui à s’attaquer au marché français, italien et allemand fort d’une identité centrée autour de la génération Y.

Sur le plan économique, de nouveaux bouleversements s’opèrent, et Vice, une fois de plus, s’invite dans la partie : on assiste ainsi à la croissance d’un nouveau groupe : le groupe de presse Les Nouvelles Editions Indépendantes mené par le banquier d’affaire Matthieu Pigasse associe désormais les Inrockuptibles, Radio Nova et Vice. Trois médias alternatifs destinés aux millenials ( ce qui avait vingt ans ou moins en 2000), dont l’association doit permettre des mises en commun de savoir-faire marketing et des offres commerciales communes. Du côté du groupe Lagardère, des coupes de 20 à 30% des effectives ( sans toutefois de licenciement ) sont attendues en 2016 dans les rédactions de « Elle », du «  Journal du Dimanche », de «  Paris Match », et de « Télé 7 jours », si bien que jeudi 17 mars, une grève générale a été votée. Il pourrait bien alors que le prochain numéro de « Elle », le 25 mars, ne ne paraisse pas, tandis que ce jeudi, le site internet du JDD prévenait qu’il ne serait pas actualisé.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: