L’historien Henry Rousso retenu à l’aéroport de Houston

26 février 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

L’historien Henry Rousso, grand spécialiste de la mémoire du régime Vichy, a subi les affres de l’administration Trump en étant retenu pendant dix heures à l’aéroport de Houston. Il était en chemin pour donner une conférence à l’Université du Texas A&M (Hagler Institute for Advanced Sttudy).

La nouvelle est arrivée par le fil twitter du concerné, relayée rapidement par le monde universitaire. Sur sa page Facebook, son confrère Denis Peschanski, également directeur de recherches au CNRS appelle à une grande diffusion de cet acte grave : « Je conseille aux collègues, si nombreux à faire l’aller-retour, de prendre les précautions nécessaires. Et nous attendons tous les excuses de l’Etat du Texas et des autorités fédérales pour ce nouveau scandale. N’hésitez pas à « partager ». Parce que l’affaire est grave. Et pour alerter les collègues. »

Alors, pourquoi Henry Rousso a-t-il été retenu par les douanes américaines ? A cause de son lieu de naissance, l’Egypte ( qui au passage ne figure pas sur la liste inique du « Muslim Ban » qui comporte l’Irak, l’Iran, le Yémen, le Soudan, la Libye, la Somalie et la Syrie).  Un agent zélé et « inexpérimenté » a déclaré Henry Rousso  l’a menotté.

En voyage dans le cadre d’un colloque, muni d’un passeport français et d’un visa de tourisme, rien ne devait l’empêcher d’entrer aux Etats-Unis.

Il a été libéré grâce à l’intervention du président de l’Université. L’affaire est glaçante et ne manquera pas de provoquer des réactions à hauts niveaux. Le président de l’Union des Etudiants Juifs de France,  Sacha Ghozlan, affirme son « Soutien à Henry Rousso, historien français spécialiste du régime de Vichy, détenu pendant 10 heures à l’aéroport de Houston et menacé d’être expulsé en France. Les autorités américaines considéraient qu’il était un « étranger illégal ».  Nouvelle preuve de la politique inique et dangereuse de Donald Trump à l’égard des étrangers ».

Sur Twitter, Henry Rousso a déclaré  « Merci beaucoup pour vos réactions. Ma situation n’est rien comparée à certaines personnes que j’ai vues et qui ne pouvaient pas être défendues comme je l’ai été. »  

Visuel  : Twitter


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *