L’héritage de Jeanne Moreau dédiée à une fondation culturelle

7 décembre 2017 Par
Stacie Arena
| 0 commentaires

Décédée le 31 juillet dernier, la comédienne Jeanne Moreau avait provoqué la surprise de son entourage en léguant tout ce qu’elle possédait en faveur d’une fondation éponyme. La fondation Jeanne Moreau est présidée par un homme qui fut un de ses grands amis pendant plus de trente ans, Etienne Daho, à qui elle laisse la grande responsabilité de « promouvoir le cinéma, le théâtre et l’enfance ».

san_sebastian_film_festival_jeanne_moureau_crop_1

C’est un lieu que Jeanne Moreau connaissait bien. Le 4 décembre dernier, le Théâtre de l’Odéon organisait une soirée d’hommage à la comédienne, accompagné de nombreuses personnalités du septième art. La ministre de la culture, Françoise Nyssen, Pedro Almodovar, Étienne Daho, François Ozon ou encore le metteur en scène Arthur Nauziciel étaient présents pour une soirée particulière.

 

« Il était naturel que nous nous rassemblions dans ces murs » a déclaré Stéphane Braunschweig, le directeur de l’Odéon. La soirée fut l’occasion de se rappeler de Jeanne Moreau dans sa singularité et de son audace, mais également d’accueillir officiellement la création de la fondation Jeanne Moreau, que la comédienne avait anticipé dans son testament. Tous ses biens ont été légués en faveur de cette structure culturelle qui aura pour objectif de promouvoir les jeunes talents au travers différents arts.

« C’est un projet dont elle me parlait depuis une vingtaine d’années » explique Robert Guillaumond, ami et avocat de la comédienne. En effet, il est stipulé dans son testament que l’ensemble de ses biens et de ses droits moraux et matériels d’auteur, de réalisatrice et d’interprète seront versés intégralement à ce fonds, qu’elle a baptisé « Jeanne Moreau pour le théâtre, le cinéma et l’enfance ».

Il est même question d’un prix consacré aux jeunes cinéastes, actuellement en discussion avec le festival de Cannes.

Visuels : ©Wikimedia Commons