Les élections présidentielles: séisme à Hollywood

10 novembre 2016 Par
Coline Renault
| 0 commentaires

Dans la nuit de mardi à mercredi, le verdict tombe : avec plus de 270 grands électeurs, Donald Trump est le nouveau président des États-Unis. La nouvelle clôt une campagne hargneuse, marque d’une société divisée où chacun doit prendre parti. Aux premières loges, les stars américaines, qui, du désespoir à l’enthousiasme, se sont empressées de partager sur les réseaux sociaux leurs réactions face aux résultats.

Trump accusait Hillary Clinton, en août dernier, de n’avoir comme seul soutien que les « stars hollywoodiennes ». De fait, elles étaient nombreuses à avoir choisi leur camps et militaient activement en faveur de la candidate démocrate. La chanteuse Katy Perry, après avoir déclaré sur Twitter «pleurer à en faire tomber ses faux cils », cède à la colère et appelle à l’insurrection dans une série de posts en majuscules: «LA REVOLUTION ARRIVE» «LEVEZ VOUS». Tout aussi belliqueuse, Lady Gaga, un des soutiens les plus fervents à Hillary Clinton, ne tarde pas, hier soir, à poster sur Twitter une photo d’elle brandissant devant la Trump Tower à NYC une pancarte «Love Trumps Hate ».

??????????I want to live in a #CountryOfKindness where #LoveTrumpsHate pic.twitter.com/Eni145YgW1

— #CountryOfKindness (@ladygaga) 9 novembre 2016

 

D’autres cèdent à l’écoeurement, tel la comédienne Kristen Bell qui lâche «Est-ce que quelqu’un d’autre a envie de vomir ?», et l’écrivain Stephen King, qui, après avoir appelé les américains aux urnes, déclare n’avoir plus rien à ajouter : «Plus de recommandations de lecture, plus de politique, plus d’amusantes photos de chiens. Je m’éteins.». L’auteur de The Shining, qui avait déjà confié considérer la campagne comme la plus répugnante qu’il n’ait jamais connu, s’avouait prêt à déménager au Canada, près de son Maine natal. 

« No more book recommendations, politics, or amusing dog pictures for the immédiate future. Stephen King (@StephenKing) 

 Anyone else wanna puke?

— Kristen Bell (@IMKristenBell) 

 D’autres, en revanche, font preuve de plus de résignation dans leur déception. C’est le cas de la chanteuse Miley Cyrus: celle qui avait promis sur instagram il y a près d’un an de quitter les USA en cas de victoire du camps républicain a ému hier le web avec une vidéo postée sur Facebook et Twitter. En larmes, elle fait preuve de son bouleversement avant de reconnaître que les américains ont parlé, et s’adresse à D. Trump : «Je vous accepte comme président. S’il vous plaît, traitez les gens avec amour, respect, et compassion».

Pour Madonna, c’est un message d’espoir qu’elle véhicule sur faceboook en postant une vidéo de son show pro-Clinton qu’elle a tenu hier au Washington Square de NYC, accompagnée des mots «Ne perdons pas espoir. Nous allons nous relever et exploser ce plafond de verre. La révolution de l’amour va continuer…».

Si le président nouvellement élu pouvait, il est vrai, compter sur un nombre plus restreint de soutiens dans la sphère médiatique, il a bénéficié des chaleureux encouragements du célèbre réalisateur Clint Eastwood, qui n’a pas caché son enthousiasme sur Twitter : «Merci America, je n’ai plus longtemps à vivre mais je sais que ces prochaines années vont êtres grandes. Je ne peux assez vous remercier ». Pour sa part, Jesse James, présentateur Tv et ex de l’actrice Sandra Bullocks, lâche sur instagram «C’est comme le 4th Juillet ( tête nationale américaine, ndlr) et Noël en même temps !» en légende d’une publicité pour sa marque de moto proposant une campagne spéciale «  Make America Great Again » à l’effigie de Donald Trump.

Visuels : Twitter