Les bureaux parisiens de Google, perquisitionnés pour fraude fiscale

25 mai 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

La police a perquisitionné les bureaux de Google à Paris, mardi 24 mai, dans l’enquête de fraude fiscale. Le fisc, la brigade de la répression des fraudes et des experts en informatique, faisaient partie de cette opération.

L’objectif était de déterminer si l’entreprise américaine avait payé suffisamment d’impôts. Les autorités ont commencé à enquêter en juin 2015 suite à une plainte de Bercy. Le parquet a précisé qu’il s’agit d’une opération de « fraude fiscale aggravée et de blanchiment en bande organisée ».

En février, l’AFP expliquait que les autorités Françaises réclament à Google 1,6 milliard d’euros d’impôts non payés, alors que le géant américain a déclaré « Nous respectons la législation française et coopérons pleinement avec les autorités pour répondre à leurs questions. »

Le siège de Google en Europe se trouve en Irlande, qui est l’un des pays avec des fiscalités sur les sociétés parmi les plus basses dans l’Union Européenne : 12,5% contre 33,33% en France. Ils ne déclareraient donc leurs bénéfices européens qu’en Irlande.

En janvier, un compromis de 130 millions de livres (soit 166 millions d’euros) entre le fisc britannique et Google pour couvrir les impôts de 2005 à 2015, avait été très grandement critiqué. Ce genre d’accord ne se fera pas avec les autorités françaises qui refusent toutes négociations sur le montant des impôts.

Visuel: Pixabay


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: