Léonard Cohen fait ses adieux à sa muse Marianne Ihlen

9 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Marianne Ihlen, qui a fait longtemps l’inspiration de Léonard Cohen, est décédée d’une leucémie à l’âge de 81 ans. A son « amour éternel », Léonard a écrit une lettre d’adieu.

Marianne Ihlen avait inspiré à Léonard Cohen les chansons So long, Marianne et Bird on the Wire. Lorsque celui-ci a appris que Marianne était mourante, il lui envoya une émouvante lettre, que le biographe de Marianne, Jan Christian Mollestad, lui lu à son chevet. En voici un extrait :

« Marianne, le temps où nous sommes si vieux et où nos corps s’effondrent est venu, et je pense que je vais te suivre très bientôt. Sache que je suis si près derrière toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne. Tu sais que je t’ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, je n’ai pas besoin d’en dire plus à ce sujet car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux seulement te souhaiter un très bon voyage. Adieu, ma vieille amie. Mon amour éternel, nous nous reverrons ».

A ces mots, nous-raconte Jan Christian Mollestad, Marianne Ihlen a tendu la main. Deux jours plus tard, elle était décédée. « Dans sa dernière heure, j’ai tenu sa main et fredonné Bird on a Wire, alors qu’elle respirait si faiblement, nous-dit l’homme qui l’a vu partir. Quand nous avons quitté la pièce, après que son âme se soit envolée par la fenêtre pour de nouvelles aventures, nous l’avons embrassée et nous lui avons murmuré vos paroles éternelles. So Long, Marianne. »

Ces paroles éternelles, les voici, et elles résonnent d’autant plus aujourd’hui, que c’est un véritable Adieu que murmure Léonard Cohen à sa vieille amie :

« Oh tu es vraiment si belle
Je vois que tu es partie et que tu as encore changé de nom
Juste quand j’escaladais cette montagne
Pour laver mes paupières sous l’eau de la pluie

Adieu Marianne, c’est l’heure où nous commençons »

(So long, Marianne)

Ces chansons sont celles qui ont fait de Léonard Cohen un artiste éternel. Et celui-ci continue à chanter. Son dernier album en date, sorti l’année dernière, est intitulé Can’t Forget: A Souvenir of the Grand Tour, et suit tout juste d’un an son album Popular Problems. A Toute la culture, on était allés à son concert en 2013. Il était pour François Colombi « bien plus qu’un concert », « mais une démonstration de ce qu’est réellement de continuer sa carrière avec classe et surtout de vieillir avec élégance ».

Visuel : © Creative Commons


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: