Le CNC veut participer à la création audiovisuel sur le net

4 octobre 2017 Par
Guillaume Laguinier
| 0 commentaires

L’institution veut mettre à disposition des Youtubers, et plus généralement des jeunes créateurs de contenus audiovisuel un fond de 2 millions d’euros. Ce plan de financement concerne une centaine de productions par an.

index

Le Centre National du Cinéma et de l’image animé (CNC) veut s’inscrire, désormais, dans le creuset des mutations numériques. Ainsi, l’institution a annoncé, hier, à travers la voix de sa présidente Frédérique Bredin qu’une somme de 2 millions d’euros destinée à aider les jeunes vidéastes du numérique avait été réunies. Attention aux raccourcis: l’enveloppe n’est pas uniquement adressée aux Youtubers, mais bel et bien à l’ensemble des créateurs, sur l’ensemble des plateformes disponibles. Et même à ceux, plus discret, œuvrant sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat.

L’organisme souhaite ainsi « booster » une centaine de production chaque année. Deux types d’aides seront proposés. La première, à destination des vidéastes ayant un minimum de 10 000 vues ou au moins une vidéo sélectionnée lors de festivals s’élève à 30 000 euros. Boucherie Ethique, du collectif Parasite, ou Les Dissociés, proposé par Suricate ont été cités en guise d’exemple.

La seconde s’intéresse aux chaines des créateurs. 50 000 euros, cette fois, seront versés à certaines d’entre elles sous condition d’avoir, au moins, 50 000 abonnés qui les suivent. Le Fossoyeur de films, dont les vidéos sont déjà relayées sur la chaine Youtube CNC/Talent sera, comme d’autres, concerné.

Tout les vidéastes qui se lancent ne pourront, malheureusement, pas bénéficier de ces aides. Les créateurs/chaînes choisis devront déposer leur projet avant le 3 novembre. Cinq fois par an, une commission composée de professionnels du secteur et de représentants des créateurs et des plateformes se réunira pour choisir les heureux élus.

© Image libre de droit.