L’auteure féministe Françoise Mallet-Joris est décédée

16 août 2016 Par Antoine Roynier | 1 commentaire

Samedi, Pierre Assouline a annoncé la mort de Françoise Mallet-Joris. Cette auteure est notamment reconnue pour ses convictions et son combat en faveur du féminisme.

« Françoise avait vraiment une sensibilité qui a beaucoup compté pour influencer les choix des académiciens [du Goncourt], les inciter à lire des livres vers lesquels ils ne seraient pas allés spontanément ». a déclaré Pierre Assouline suite à l’annonce du décès de Françoise Mallet-Joris le 13 août. Cette romancière franco-belge est l’auteure d’une trentaine de livres. Elle a notamment écrit sur la place des femmes dans la société. Dans Le malentendu du « deuxième sexe », elle remet en cause les thèses de Simone de Beauvoir. Son combat pour l’égalité entre les hommes et les femmes est récompensé du Prix Femina pour L’empire céleste en 1958. Mais pour Pierre Assouline, la fille d’Albert Lilar, ancien ministre de la justice belge, « n’était pas qu’une romancière pour femmes, contrairement à ce que l’on a pu dire en raison de ses engagements féministes ».

La vie de Françoise Mallet-Joris ne se résume pas qu’à son combat en faveur de l’amélioration de la condition des femmes. Son talent d’écriture est dès le début de sa carrière reconnu par ses pairs ce qui lui permet de devenir membre du comité du Prix Femina de 1969 à 1971. Puis en Novembre 1971, elle est élue à l’unanimité à l’Académie Goncourt où elle siège jusqu’en 2011. En 1993, elle intègre l’Académie royale de langue et littérature française de Belgique où elle occupe le fauteuil de sa mère Suzanne Lilar, morte un an plus tôt.

 

L’annonce de sa mort a ému les acteurs de la culture mais aussi le monde politique. A l’image de Najat Vallaud-Belkacem qui a regretté la mort de l’octogénaire samedi sur twitter: « Françoise Mallet-Joris, une plume, une sensibilité au service de la littérature et des femmes. Hommage ».

Visuel: © Wikipedia


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Avant Sagan, il y eut Mallet-Joris - Mes Actus

Laissez un commentaire: