L’astrophysicien Stephen Hawking est décédé

14 mars 2018 Par
Lili Nyssen
| 0 commentaires

Stephen Hawking, l’un des scientifiques les plus connus, est décédé le 14 mars 2018 à Cambridge à l’âge de 76 ans. 

black-hole-92358_960_720

Stephen Hawking était un grand scientifique, chercheur et professeur de mathématique, auteur de nombreuses découvertes en astrophysique et acteur de la popularisation de l’astronomie et de ses propres découvertes. Souffrant d’une forme rare de maladie dégénérative lente (il était atteint de sclérose latérale amyothophique), il se déplaçait en fauteuil roulant et s’exprimait grâce à un ordinateur. Il est connu pour son ouvrage best-seller Une brève histoire du temps, ouvrage de vulgarisation dans lequel il développe une histoire de l’univers, du Big Bang aux trous noirs.

Stephen Hawking était également un chercheur reconnu de la communauté scientifique, avec des découvertes étonnantes liées notamment aux trous noirs, ces objets astronomiques qui fascinent tant le monde de la recherche que le grand public. Parmi ses découvertes, il formule une loi qui stipule que la surface des trous noirs ne diminuera jamais. Également, le fameux « rayonnement de Hawking », théorie selon laquelle les trous noirs émettent des radiations jusqu’à ce qu’ils aient aspiré toute l’énergie. Il est celui qui a donné corps à la théorie de l’inflation cosmique, initiée par Alan Guth en 1980, selon laquelle l’univers s’étend de façon exponentielle. Tant de théories fascinantes et vertigineuses, qui postulent notamment que le concept de commencement de l’univers est vide de sens, qu’il n’y a aucune limite dans le temps ou dans l’espace pour l’univers, théorie contre-intuitive qui va à l’encontre-même de la manière que nous avons d’appréhender le monde, et de la définition commune que nous attribuons au Big Bang, comme l’explosion qui signe le début de l’expansion de l’univers.

Son travail de vulgarisation a permis à de nombreux individus du grand public d’accéder aux théories d’abord obscures et hermétiques. Stephen Hawking accordait une réelle importance à la popularisation, et a créé en 2015 le prix Stephen Hawking, consacré à la vulgarisation scientifique. Ce travail de vulgarisation est essentiel, et compte aujourd’hui d’autres pionniers. En France : Jean-Pierre Luminet (sur les questions de l’univers et des trous noirs), Etienne Klein (sur la question du temps), Hubert Reeves (la physique nucléaire)… même l’acteur et réalisateur Alexandre Astier, passionné d’astronomie, encourage le public à la découverte dans ses sketchs (sur la physique quantique et la question de la vie extra-terrestre).

Visuel : images gratuites Pixabay