L’agenda des savoirs du mois de février

29 janvier 2017 Par
Quitterie Puel
| 0 commentaires

Toute la culture a sélectionné pour vous les conférences, les débats et les rencontres, bref, les savoirs à suivre durant le mois de février. De la littérature, de l’actualité, de l’histoire et de la musique sont au rendez-vous. A vos calendriers !

Samedi 4 février : Laurent Seksik invité à la librairie Le Divan:

seksik

Venez rencontre Laurent Seksik l’auteur du très beau livre  Romain Gary s’en va en guerre samedi 4 février à partir de 16h30 dans la très agréable librairie Le Divan dans le 15 arrondissement. Laurent Seksik adore parler des autres, des auteurs qu’il a aimé et qui ont fait naitre en lui l’inspiration. Après Sweig et Einstein, il s’attèle à Romain Gary. Avec une émotion poignante, le roman retrace vingt quatre heures de la vie du jeune Romain, en une journée seulement,  son destin tout entier va basculer. L’objectif de l’auteur? Éclairer le mystère des écrivains. Une personne à écouter, à rencontrer.

Mercredi 8 février à la Maison des Arts:

jardins

Le 18e siècle représente l’âge d’or des parcs et des jardins européens. Un peu partout en France fleurissent des « fabriques de jardin » dont les deux représentants sont encore aujourd’hui les Folies Siffait en bord de Loire et la Garenne-Lemot à Clisson. Entre les fausses ruines, les gloriettes, les grottes, les fontaines, les pyramides les pagodes, les kiosques et les pavillons, l’architecture de ces jardins était toujours fantasque et souvent inutile. Elle est pourtant un important témoin de son époque car, en plus d’une dimension esthétique, les jardins avaient souvent une fonction politique ou spirituelle. Venez assister à une conférence-discussion animée par Julien Zerbone mercredi 8 février de 18h30 à 19h30 dans la salle AN2.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Vendredi 17 février à l’auditorium du Louvre.

louvre

La question de l’image en Islam agite l’Occident depuis plus de cent ans. Souvent abordé mais très peu résolu, ce problème apparaît comme insoluble. Pour l’historien et grand spécialiste de l’art islamique, Oleg Grabar, le véritable problème se situe au niveau de la formulation même de la question. Une question non pertinente entraîne un débat stérile. Si vous souhaitez éviter cet écueil lors de vos futures discussions/débats avec vos amis ou votre famille, venez assister à cette conférence passionnante. Elle sera dirigée par Nourane Ben Azzouna, maître de conférence en histoire de l’art islamique à l’université de Strasbourg.

Conférence à 19h à l’auditorium du musée du Louvre, entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Mercredi 22 janvier au théâtre Levi Strauss.

Depuis dix ans maintenant, l’Université populaire et le quai Branly poursuivent un cycle de grands questionnements autour des sujets tels que la culture, l’altérité ou la révolte. C’est elle qui est à l’honneur en ce mois de février. Il s’agit de comprendre l’impact de grands mouvements de révolte sur la culture telle que nous la connaissons aujourd’hui. Qu’est-ce qui provoque un bouleversement politique et social. Et surtout à partir de quand celui-ci s’ancre t’il dans l’histoire? Karim Hammou, sociologue et chargé de recherche au CNRS, membre du Centre de recherches sociologiques et politiques à Paris, évoquera la question du Rap, un courant qui a marqué un tournant décisif dans l’histoire de la musique française. Or, ne l’oublions pas, le rap a débuté avec un cri de colère.

Jeudi 23 février; à l’Institut du monde Arabe:

migrants

Migrants à la frontiere hongroise, aout 2015 ©Sandor Gemes/SzomSzed

La culture n’est pas une entité abstraite, séparée de la réalité ou de l’actualité. Hors Pistes au Centre Pompidou et cette conférence à l’Institut du monde Arabe prouvent que les institutions culturelles ainsi que les artistes sont concernés et touchés par l’actualité migratoire qui a envahit nos écrans cette année. Selon les chiffres de l’Organisation Internationale pour les Migrations, plus d’un million de migrants seraient parvenus en Europe en 2016. Les solutions mises en place par les politiques durant l’année 2016 n’ont pas été concluantes. Les experts sont formels :ni le verrouillage des frontières, ni les expulsions ne constituent de remèdes efficaces.

Catherine de Portevin, journaliste à Philosophie Magazine, animera cette rencontre entre:

  • Catherine Withol de Wenden, politologue et juriste, enseignante à Sciences Po et à l’Université de Rome La Sapienza, directrice de recherches au CNRS, auteur d’un Atlas des migrations qui vient de paraître chez Autrement,
  • Smaïn Laacher, professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg,
  • Bertrand Badie, professeur des universités à Sciences Po-Paris, expert en relations internationales,
  • Claire Rodier, juriste auprès du Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), cofondatrice du réseau euro-africain Migreurop, auteure de Migrants et réfugiés, Réponse aux indécis, aux inquiets et aux réticents (La Découverte, 2016).