La romancière Emmanuèle Bernheim est décédée

15 mai 2017 Par
Eloise Sibony
| 0 commentaires

La romancière essayiste et scénariste française Emmanuèle Bernheim s’est éteinte mercredi 10 mai au soir à l’âge de 61 ans, des suites d’un cancer du poumon. 

emmanuele_bernheim_redux

Née en décembre 1955, Emmanuèle Bernheim était la fille de la sculptrice Claude de Soria et d’André Bernheim, le collectionneur, à qui elle a consacré son dernier roman « Tout s’est bien passé ». Elle y racontait le suicide assisté de son père en Suisse qui avait choisi de mourir suite à un accident vasculaire cérébral. Connue avant tout pour ses romans, elle a notamment reçu le prix Médicis en 1993 pour « Sa femme ». Elle était aussi passionnée du 7e art et s’est essayée au cinéma par le scénario. En signant les scénarios de « Swimming pool », « 5×2 » et « Sous le sable » pour François Ozon et l’adaptation de « Vendredi soir » pour Claire Denis, Emmanuèle Bernheim a affirmé son potentiel cinématographique.

Dans un communiqué officiel Audrey Azoulay, ministre de la culture, a fait part du décès de la romancière et de son émotion : «Femme d’exception, Emmanuèle Bernheim était une combattante des mots. Dans une œuvre rare et dense – plusieurs romans dont Sa femme couronné du prix Médicis et des scénarios de films pour lesquels elle a travaillé avec de grands artistes comme François Ozon, Claire Denis ou Michel Houellebecq -, Emmanuèle Bernheim a porté toute sa vie, avec la pudeur qui marquait son style, un regard sans concession sur son époque. Son dernier livre, bouleversant, évoquait avec humanité et lucidité le chemin parcouru afin d’aider son père à mourir» Une jolie pensée de la part d’Audrey Azoulay, qui résume bien celle du monde littéraire en ce moment même. La cérémonie funéraire aura lieu lundi à 15 heures au crématorium du cimetière du Père-Lachaise à Paris.

© Claude Truong-Ngoc