Harry Potter souffle sa vingtième bougie !

26 juin 2017 Par
Donia Ismail
| 0 commentaires

Vingt ans après, le raz-de-marée provoqué par la sortie du premier tome de la saga Harry Potter s’est confirmé hier. Le 26 juin marque la naissance d’un univers fantastique, à la mélodie inoubliable, qui fait encore parler de lui. Retour sur son histoire ainsi que sur le destin incroyable de son écrivaine, JK. Rowling.

Moldus de la planète entière, hier marquait un grand jour pour vous. Il y a 20 ans jour pour jour était publié le premier tome d’une longue série d’Harry Potter (Harry Potter et l’école des sorciers) relatant les histoires farfelues d’un jeune garçon de 11 ans à la cicatrice frontale célèbre.
Les Potterheads – nom donné aux fans du film – n’ont bien sûr pas oublié l’anniversaire de cet ouvrage: dès les premières heures du jour, ils se sont emparés de Twitter avec un hashtag précis #HarryPotter20 suivi d’un charmant petit dessin représentant le symbole de toute une génération: des lunettes de vue rondes, surplombées par la fameuse cicatrice en forme d’éclair.

Un roman qui a changé la vie de son auteur

Un univers qui habitait son auteur depuis 1991. J.K Rowling était à l’époque professeur d’anglais au chômage. Mère seule, elle vivait au jour le jour, au rythme des différentes allocations qu’elle percevait. Elle se décrivait alors comme vivant dans un état d’extrême pauvreté, comme le Royaume-Uni moderne connaissait: sans un sou, mais avec un toit sur la tête.
De 1991 à 1996, c’est avec une précision extraordinaire qu’elle crée un univers onirique, à la croisée entre plusieurs genres littéraires où évoluent Harry, Hermione, Ron mais aussi Professeur Rogue et le fameux Dumbledore.
Pendant plusieurs années, elle enchaîne les refus des maisons d’éditions: l’excuse avancée est que les gamins -la cible de ce roman- ne liraient jamais un livre aussi long. Il faudra attendre le 26 juin 1997 pour qu’un éditeur anglais lui offre 1500 livres pour la publication de son roman: seul 1000 livres seront tirés à l’époque. En un rien de temps, Harry Potter and the Philosopher’s stone [nom original du romain, ndlr] déclenche un réel engouement au Royaume-Uni mais aussi dans le monde.

« Il y a 20 ans, un monde dans lequel je vivais seule s’ouvrait soudainement aux autres. Ça a été merveilleux. Merci» a tweeté l’écrivaine.

Un business d’une vaste ampleur

Vingt ans plus tard, la saga Harry Potter est une véritable franchise qui représente 450 millions de livres vendus dans le monde entier dont 28 millions en France, traduits qui plus est dans 79 langues.
Les aventures d’Harry Potter se sont transformées en huit films, une pièce de théâtre – Harry Potter and the Cursed Child-, des parcs à thèmes, un site internet -Pottermore- où il est possible de devenir à votre tour un sorcier, et des milliers de produits dérivés. Pour faire court, l’univers de JK-Rowling a généré 743 millions d’euros: rien que ça.
En somme, le jeune garçon aux lunettes rondes est devenu en l’espace de 20 ans, une réelle machine commerciale à faire de l’argent qui ne semble pas s’arrêter! La saga a été fraichement ré-édité dans une version aux graphiques neufs et merveilleux.

visuel: image tiré du film, Harry Potter à l’école des sorciers