GÉRARDMER 2018: les productions françaises à l’honneur

7 février 2018 Par
Ines Guillemot
| 0 commentaires

Le festival de Gérardmer s’est clôturé dimanche 4 février, après cinq jours de compétitions récompensant une grande variété d’oeuvres. Au programme: horreur, épouvante, mais aussi film d’animation japonais et nouveau genre.

gerardmer18hd-ok

Le 25° Festival international du film fantastique s’est clôturé dimanche soir à Gérardmer. Pendant les cinq jours de compétition, la petite station des Vosges a attiré un grand nombre de passionnés du cinéma de genre, et plusieurs personnalités du septième art. Parmi elles: (entre autres) Mathieu Kassovitz, Aïssa Maïga, Suzanne Clément, Judith Chemla, membres du jury des longs métrages. Au total, ce sont entre 30 et 40 000 visiteurs qui ont assisté au festival.

Le jury des longs métrages, présidé par Mathieu Kassovitz, a attribué le Grand Prix à Pascal Laugier, pour son film Ghostland (également détenteur du Prix du public et du Prix du jury syfy). À classer dans la catégorie « horreur », il met en scène les retrouvailles d’une mère avec ses deux filles dans leur maison familiale. Un rôle divinement incarné par Mylène Farmer. Au palmarès, on trouve également le film de zombies canadien Les affamés, Prix du jury ex-aequo avec Les bonnes manières, film franco-brésilien également détenteur du Prix de la critique. Film d’un nouveau genre, Les bonnes manières adapte avec brio le mythe du loup-garou pour exploiter des thèmes de société. Enfin, le film d’animation franco-japonais Mutafukaz, adapté de la bande-dessinée éponyme, obtient le Prix du Jury Jeunes.

Beaucoup de films d’horreur ou d’épouvante donc. Une tradition pour le festival de Gérardmer. Mais le palmarès est aussi marqué par la prédominance des productions françaises. Sur les cinq oeuvres primées, trois sont françaises — voire quatre si l’on prend en compte le film franco-brésilien Les bonnes manières. Une nouveauté pour le cinéma fantastique français, qui s’était vu récompenser du Grand Prix pour la première fois l’année dernière, avec le film Grave.

La bande-annonce du film Ghostland, qui sortira en salles le 14 mars prochain:

Visuel: Affiche du festival Gérardmer.