Emmanuel Guibert, lauréat du festival d’Angoulême

27 janvier 2017 Par
Quitterie Puel
| 0 commentaires

« Certains hommes sont des caméléons, d’autres emprunts des identités et d’autres enfin sont des dessinateurs, Emmanuel Guibert (…) est tout cela à la fois a écrit le jury du prix René Goscinny dans un communiqué. L’auteur de « La guerre d’Alan » a été couronné mercredi 25 janvier pour l’ensemble de son œuvre.

Emmanuel Guibert est un auteur parisien dont le premier album, Brune a été très remarqué. Celui-ci retrace la montée du nazisme en Allemagne dans les années 30. S’il est avant tout l’auteur de La vie d’Alan , Emmanuel Guibert n’est pas que ça. Il est le dessinateur de la bande dessinée Photographe qui retrace la vie du photographe Didier Lefèvre mais aussi des Olives noires de Joann Sfar et scénariste des séries de jeunesse Ariol et  Sardines de l’espace. En plus d’être récompensé par le jury du Prix Goscinny, le scénariste et dessinateur est aussi en lice pour le Fauve d’Or du meilleur album qui sera décerné samedi soir.

emmanuel-guibert

Coté jury, on retrouve Anne Goscinny, la fille de René Goscinny, le dernier scénariste de Lucky Luke et du grand prix 2000, Jul, et enfin des auteures de la bande dessinée Catel et Florence Cestac.

2017 est une année importante car elle marque le retour du prix Goscinny qui a été créé à Angoulème en 1988 et décerné jusqu’en 2008. Il a été réactivé cette année qui marque les 40 ans de la disparition de Goscinny. Un obélisque en l’honneur du scénariste d’Astérix et du Petit Nicolas a été inauguré mercredi en début d’après-midi. Ce projet d’envergure a été mis en place par Aymar de Chatenet, l’époux d’Anne Goscinny, avec l’accord du festival de la BD d’Angoulême Le soir, dans la cité charentaise, Emmanuel Guibert a reçu son prix en préambule du festival international de la Bande Dessinée qui a commencé ce jeudi. Jusqu’à dimanche, de nombreuses festivités sont organisées autour du 9ème art.

Visuels : Wikipedia