Disparition du dramaturge Sam Shepard à l’âge de 73 ans

1 août 2017 Par
Terence Gerber
| 0 commentaires

Sam Shepard, une figure incontournable du cinéma et du théâtre américain, est décédé jeudi 27 juillet. À la fois acteur, producteur, scénariste et écrivain, celui qui a signé le scénario de Paris Texas laisse derrière lui une carrière remplie de chefs d’œuvres.

35902840690_e06c66d340_z
Âgé de 73 ans, Sam Shepard est mort jeudi, a annoncé le 31 juillet sa famille au New York Times. Célèbre pour ses performances dans les longs-métrages comme L’Étoffe des héros et Un été à Osage County, l’acteur est mort des suites d’une sclérose latérale amyotrophique. Parmi l’immensité de ses œuvres, Sam Shepard s’est vu décoré, en 1979, du prix Pulitzer pour sa pièce dramatique L’Enfant enfoui.

Issu d’une famille d’enseignants avec un père reconverti en fermier, le jeune Shepard, qui n’a alors que dix-huit ans, quitte le foyer familial pour aller tenter sa chance à New-York. La décision de fuir son passé a surtout été motivée par l’alcoolisme violent de son père. Cette période, marquée par l’instabilité et la crainte, le suivra partout, notamment, lorsqu’il écumera les routes en vivant sa vie de bohème.

C’est dans les années 1960 que Sam Shepard commence à se faire connaître. En 1962, il devient le roi du « Off-Off Broadway », où il participe à des pièces expérimentales. Il a alors 19 ans et se fait remarquer comme étant à la fois acteur et dramaturge. Sa passion le pousse à écrire et, en 1964, il écrit sa première pièce de théâtre, Cow-boy.

En 1979, Sam Shepard reçoit le prix Pulitzer de l’œuvre théâtrale pour sa pièce L’Enfant enfoui (Buried Child). S’inscrivant dans une trilogie sur la famille, la pièce a su séduire le jury, notamment, par l’« écriture exceptionnellement divertissante ». L’auteur raconte qu’il a grandi dans une famille où la violence était quotidienne et l’alcoolisme un point commun entre les hommes. La pièce est un rappel de ce que vivait Sam Shepard au quotidien, quand son père déversait sur lui ses excès de violence.

Parmi ses nombreux rôles au cinéma, Sam Shepard s’est particulièrement distingué, notamment, dans L’Étoffe des héros (1984), où sa performance a été nommée aux Oscars. Dans un contexte de guerre froide, il interprète un spationaute et devient le premier homme à franchir le mur du son. Suite au succès du film, Sam Shepard devient un acteur incontournable sur la scène mondiale. Il enchaîne ainsi les blockbusters, dont l’incroyable La Chute du faucon noir (2002) de Ridley Scott et le formidable Un été à Osage County (2014) de John Wills.

Par ses œuvres multiples et son talent hors du commun, Sam Shepard restera une référence pour bon nombre d’entre nous.

Visuel : © Naveed Jawaid