Des déclarations négationnistes rattrappent le nouveau président du FN

27 avril 2017 Par
Laetitia Zicavo
| 0 commentaires

Suite à la « mise en congé » de Marine Le Pen de la présidence du Front National, le parti a désigné comme remplaçant de la présidente, pour la durée de la campagne, Jean-François Jalkh. Ce membre historique du parti d’extrême-droite est certes peu connu du grand public mais a déjà été épinglé en 2000 pour sa remise en question de l’utilisation du gaz Zyklon B dans les camps d’extermination nazis . 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *