Décès du pape du renouveau baroque Nikolaus Harnoncourt

6 mars 2016 Par Coline Renault | 0 commentaires

Le magistral chef d’orchestre autrichien Nikolaus Harnoncourt s’est éteint à ce samedi 5 mars à l’âge de 86 ans. Souvent considéré comme le  » Pape du renouveau baroque », sa perte marque la « fin d’un ère » pour Thomas Angyan, intendant du Musikverein, la plus importante institution musicale Viennoise auprès de l’APA.

 

Quelques gestes embrasés et un regard exalté : les premières notes s’envolent et il n’y a plus aucun doute : le maître, c’est lui. La ferveur l’habite et on ne sait plus, à le voir s’animer ainsi, où est la frontière entre son corps et la musique. Lorrain par son père et descendant des Habsbourgs par sa mère, c’est par la musique que le comte Nikolaus de la Fontaine und d’Harnoncourt-Unverzagt a régné sur toute l’Europe. Récalcitrant aux académismes, il se refuse à un style en particulier pour explorer en toutes libertés la diversité du registre, jusqu’à la musique du XXème siècle. Alors qu’il jouait pour l’Orchestre symphonique de Vienne, il créé dans les années 1950 le Concentus Musicus Wien, ensemble consacré de façon inédite à la musique baroque européenne interprétée avec des instruments d’époque. C’est là même qu’il annonce dans une lettre ouverte manuscrite, début décembre dernier, être dans l’obligation de mettre fin à sa carrière, force de problème de santé. 

« Restez-moi fidèles », concluait-il. Une volonté entendue par Thomas Angyan, ajoutant auprès de l’APA: « Nous devons poursuivre l’héritage musical qu’il nous laisse ». 

vidéo : J.S BACH : Kantata BWV 147 – Nikolaus Harnoncourt

Image : Wikipedia créative commons


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: