Décès de l’acteur Jean Rochefort à 87 ans.

9 octobre 2017 Par
Kevin Sonsa-Kini
| 0 commentaires

Jean Rochefort est décédé ce lundi 9 octobre 2017 à Issou. Il était l’une des figures les plus emblématiques du cinéma français.

Jean Rochefort en 2013

Après Claude Rich, Jeanne Moreau, Mireile Darc ou encore Victor Lanoux, La France perd un autre pionnier du paysage cinématographique français. Jean Rochefort s’est éteint à Issou dans les Yvelines ce lundi 9 octobre à l’âge de 87 ans. Il avait par ailleurs été hospitalisé le 13 août 2016 pour douleurs abdominales. Jean Rochefort a joué dans plus de 120 films dont Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972), L’Horloger de Saint-Paul (1974), Que la fête commence (1975), Un éléphant ça trombe énormément (1976), Nous irons tous au paradis (1977), Le Crabe-tambour (1977), Tamdem (1987), Le Moustachu (1987), Le Mari de la coiffeuse (1990), Ridicule (1996) ou encore Le Placard (2001).

Né le 29 avril 1930 à Paris d’un père cadre de l’industrie pétrolière et d’une mère comptable tous deux originaires de Bretagne, Jean Rochefort passe son enfance et son adolescence à Vichy durant la Seconde Guerre mondiale. Sa passion pour le cinéma remonte à 1949 lorsqu’il intègre l’école de la rue Blanche à Paris pour suivre des cours de comédie. Par la suite, il côtoie Claude Rich, Jean-Pierre Marielle et Jean-Paul Belmondo au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris.

Une carrière remplie de succès et de récompenses.

C’est en 1953 que Jean Rochefort se lance dans la comédie où il a travaillé pendant sept ans avec la Compagnie Grenier-Hussenot. En 1955, il fait sa première apparition à l’écran dans le film de Georges Lampin, Rencontres à Paris. Au cours des années 1960, il connaît ses premiers triomphes au cinéma dans Cartouche en 1961 et Les Tribulations d’un Chinois en Chine. Motivé et emporté par le succès, il enchaîne les rôles et est propulsé en haut de l’affiche en 1972 lorsqu’il intervient dans Les Feux de la Chandeleur aux côtés de Claude Jade et d’Annie Girardot. La période des années 1970 est celle de la consécration pour Jean Rochefort avec le film Que la fête commence où il remporte le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1976 et également Le Crabe-tambour qui lui vaut le César du meilleur acteur en 1978. Il reçoit dans d’autres distinctions pour le César du meilleur acteur dans un second film  en 1997, le César du meilleur acteur en 1980, 1988, 1991 ainsi qu’un César d’honneur en 1999 pour l’ensemble de sa carrière.

En parallèle à ces activités cinématographiques, Jean Rochefort a contribué pour la télévision où il fut le narrateur de l’Encyclopédie audiovisuelle du cinéma en 1978, des Aventures de Winnie l’ourson en 1985, des Bottes en 2004 et du Docteur Tom en 2010. Il a également prêté sa voix à de nombreux films tels que Les Dieux sont tombés sur la tête 2 en 1989, Dr.Dolittle en 1998, Les Dalton et Le Clan des rois en 2004, Robots en 2005, Titeuf, le film en 2011, Jack et la Mécanique du cœur en 2014 ou encore Avril et le monde truqué en 2015.

Jean Rochefort a eu trois enfants (Marie, Julien et Guillaume) avec Alexandra Moscwa qu’il a épousé en 1960. Après un premier divorce, il vit avec Nicole Garcia qui lui donne un quatrième enfant, Pierre en 1981. Il se marie à nouveau avec Françoise Vidal où il devient ainsi le père de Louise en 1990 et Clémence en 1992.

Visuel: Wikimedia Commons.