Le couturier Hubert de Givenchy est mort  

12 mars 2018 Par
Mariama Darame
| 0 commentaires

Le couturier Hubert Taffin de Givenchy s’est éteint ce samedi 10 mars, à l’âge de 91 ans. Et avec lui, c’est tout un pan de l’histoire de la couture française qui disparait.

5469509759_b89613b968

 

Né le 20 février 1927, Hubert de Givenchy s’installe à Paris, à l’âge de 17 ans, et comme tout novice de la mode à cette époque, il s’imprègne de cette effervescence qui traverse le monde de la couture parisienne, alors à son apogée. C’est en 1952, dans le sillage de son ami Christian Dior qu’il fonde sa maison éponyme. Son premier défilé de haute-couture, ancre son esthétique du côté de l’élégance et la modernité. Car le style de Monsieur de Givenchy repose sur une esthétique sophistiquée, les fioritures en moins. Des silhouettes aux lignes épurées et la noblesse des matières utilisés ; voilà le crédo de l’esthète. Quand il conçoit des vêtements séparables pouvant être accommodé selon les goûts et les besoins, le créateur saisit de cette manière le désir de liberté de toute une génération de femmes. Au-delà d’une allure racée, reconnaissable entre mille, Givenchy inscrit son style dans la mémoire collective grâce à sa muse et égérie la plus connue : Audrey Hepburn. Dans sa fameuse robe noire à la taille fuselée, l’actrice de Diamants sur Canapé incarne à jamais la femme Givenchy, brillante et fascinante. C’est à ce moment même que Hubert de Givenchy devient l’un des premiers couturiers superstars, adulé par le gotha hollywoodien des années 50 et 60. Jackie Kennedy ou encore Liz Taylor ne jurent que par lui. C’est aussi un des précurseurs du prêt-à-porter, créant des vêtements standardisés et déclinés sous des lignes de licence.

En parallèle, Hubert de Givenchy cultive son amour pour l’art et la culture. Grand collectionneur, l’homme n’aura de cesse de s’inspirer des œuvres qu’il a accumulées au fur et à mesure de son existence. C’est pourtant en 1988, qu’il renonce à tout ce faste pour prendre sa retraite et confie ainsi sa marque au groupe de luxe LVMH. Aujourd’hui, si la maison Givenchy est restée un fleuron de la mode française grâce aux contributions d’autres créateurs à l’instar de Clare Waight Keller, l’actuelle directrice artistique ou de Riccardo Tisci son prédécesseur, Monsieur de Givenchy demeure au firmament des créateurs de légende.