Bob Dylan livre un discours tardif mais émouvant

7 juin 2017 Par
Eloise Sibony
| 0 commentaires

Le prix Nobel de littérature en 2016 a été décerné à Bob Dylan. Si cette décision de l’académie suédois a laisser certaines personnes perplexes, le plus ambigüe sur ce prix était le lauréat lui-même. En effet, le chanteur n’avais pas délivré le discours habituel après la récéption de ce prix Le chanteur aura mis un an à répondre à ce prix, et s’est enfin exprimé. 

C’est en Octobre dernier que le prix Nobel de littérature a été décerné à Bob Dylan, peut être pas un écrivain au sens conventionnel mais il est, sans aucun doute, un des plus grand poètes. La secrétaire générale de l’académie Suédois, Sara Danius, avait déclaré à son propos :  » Bob dylan écrit une poésie pour l’oreille (…) Il est extrêmement doué pour la rime. C’est un sampleur littéraire qui convoque la grande tradition et peut marier de façon absolument novatrice des musiques de genres différents, des textes de genres différents. »  Après avoir défendu le choix de Dylan pour le prix nobel de littérature, Sara Danius était un peu revenu sur ses propos après la non réaction du chanteur et le fait qu’il n’est pas assisté à la traditionnel cérémonie de remise des prix. Cependant, les règles de l’Académie sont strictes : Le lauréat du Nobel de littérature doit impérativement prononcer son discours dans les six mois qui suivent la cérémonie, sinon il ne touchera pas la récompenses de 800 000€. Dylan le sait et a fait en sorte d’être dans les temps, lundi dernier il a enfin prononcé son discours.

Dans son discours, Dylan s’attarde d’abord a comprendre le lien qui s’établie entre la littérature et sa musique, il nous raconte ensuite ce lien, en exposant ses inspirations, son travail, la littérature et la musique. Le chanteur rappel ensuite que la musique est faite pour être chanté, et la littérature pour être lue, il insiste alors sur l’importance de cette notion simple et différencie la littérature de la musique, il conclue d’ailleurs son discours sur cette idée en citant Homère « Sing in me, oh Muse, and through me tell the story ». Sur quelques notes de jazz, le légendaire Bob Dylan récite son discours comme on raconte histoire, dans une vidéo de trente minutes où il parle de ses influences poétiques qui lui viennent de sa plus petite enfance « J’ai appris tout ça à l’école primaire. Don Quichotte, Ivanhoë, Robinson Crusoë, les voyages de Gulliver, Le conte de deux cités, et tout le reste (…). Je me suis servi de tout ça quand j’ai commencé à écrire des textes pour chansons. »
Le discours du chanteur est si captivant et touchant, qu’on lui pardonne son retard.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *