Bernard Guetta arrête sa chronique « géopolitique » et quitte France Inter

3 juillet 2018 Par
Solene Paillot
| 0 commentaires

Bernard Guetta tire sa révérence après 27 ans aux commandes d’une chronique géopolitique sur France Inter pour revenir à sa toute première passion : l’enquête.

bernardguetta

Pendant presque 30 ans, Bernard Guetta aura animé France Inter avec sa chronique éditoriale Géopolitique qu’il tenait chaque matin à 8h17. La décision du journaliste a crée une surprise générale et va, à la rentrée, laisser 2 millions d’auditeurs orphelins. « J’ai pris cette décision dans la douleur, bien évidemment. On ne sort pas d’une si longue histoire d’amour sans un pincement au cœur » confit-il à Télérama. Mais, même si le journaliste quitte les ondes de Radio France, il n’abandonne pas le journalisme et va dans le futur s’adonner à ce qui fut ses premiers amours, le reportage et l’écriture. À 67 ans, Bernard Guetta n’est pas sans projet, il compte réaliser un tour du monde en une quinzaine de livres avec sa maison d’édition Flammarion. « C’est un retour au journalisme que je pratiquais avant de faire de la radio, au grand reportage. Le monde a changé depuis deux ans au moins autant qu’avec la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide. Avec le Brexit, l’élection de Donald Trump, la poussée des extrêmes droites en Europe. J’ai besoin de partir à la découverte de ce monde nouveau », a t-il expliqué à l’Agence France-Presse (AFP). Présent depuis 1991 sur la Radio France Inter, le journaliste pourrait continuer de prêter sa voix à l’occasion de « grands récits » programmées sur les grilles d’été comme l’a annoncé Laurence Bloch, la patronne de France Inter dans une lettre publiée sur le site de la station : « il va retrouver le bonheur du terrain, de l’enquête, de la découverte avec un très beau projet éditorial, projet dont nous souhaitons tous les deux qu’il ait une traduction radiophonique sur France Inter »

Bernard Guetta : le journaliste multitâche

Pour Bernard Guetta c’est un retour aux sources, l’homme part retrouver son terrain abandonné dans les années 80. Avant de devenir chroniqueur radio, il avait occupé de nombreux postes de correspondants à Vienne en Autriche, à Varsovie et Gdansk en Pologne, Washington aux Etats-Unis et Moscou en Russie pour le journal Le Monde. Ce grand journaliste a aussi remporté le très prestigieux prix Albert Londres en 1981 pour son enquête sur la crise polonaise. Multitâche, il a dirigé les rédactions de l’Expansion et du Nouvel Observateur, puis collaboré avec Libération, L’Express et Le Temps tout en assurant sa chronique quotidienne sur France Inter qui, de son engagement essuyait parfois des critiques. Même à mille lieux des rédactions, Bernard Guetta devrait, durant son périple, conserver ses collaborations avec les magazines Challenges, l’Espresso et Internazionale.

 

Crédit: ©captureécranyoutube