Mort de Michael Feige : Assassinat d’un juste

12 juin 2016 Par David Rofé-Sarfati | 0 commentaires

Michael Feige expert du conflit israélo-palestinien, sympathisant actif du mouvement « La Paix Maintenant » a passé sa carrière à écrire et à donner des conférences sur les effets de la guerre et du terrorisme sur la psyché israélienne. Il est une des victimes de l’attentat terroriste de mercredi soir à Tel Aviv.

Michael Feige, 58 ans, sociologue et anthropologue, a été abattu à une terrasse du Marché Sarona, un complexe de restaurants et de boutiques haut de gamme dans le cœur de Tel Aviv.

Il était un universitaire respecté à l’apogée de sa carrière, directeur de recherche à la Faculté des sciences humaines et sociales à l’Université Ben-Gourion du Néguev et membre du Research Institute for the Study of Israel and Zionism à la même université. Son ami Arieh Saposnik le décrit comme un homme doux et pacifique aussi sur le plan personnel et précieux pour sa compréhension de la société israélienne. Son assassinat poursuit-il est un rappel brutal de la façon aléatoire et sans signification de ce genre de terreur.

Feige a remporté le prix Shapiro de l’Association des études israéliennes en 2010 pour son livre sur le mouvement des colons et sur le fondamentalisme juif dans les territoires occupés, décrivant  comment le mouvement des colons s’efforce de redéfinir le sionisme en le décollant de  l’idéologie sioniste laïque des origines. Feige a également écrit abondamment sur les questions de la mémoire collective concernant les événements clés de l’histoire israélienne, de la guerre de Yom Kippour à l’évacuation du Sinai, de l’évacuation de Gaza ou de l’assassinat de Rabin. Dans un article publié l’an dernier il analysait l’assassin de Rabin à travers le prisme de la religion.

Ses amis, collègues et étudiants ont couvert leurs pages Facebook de photos et de textes d’hommages. Dr. Sara Hirschhorn, maître de conférences en études israéliennes à l’Université d’Oxford, a déclaré: Comme il est cruel ce destin d’un homme qui a consacré sa vie et sa carrière à la paix pour être abattu par la haine aveugle et la terreur.

Feige et sa femme Nurit ont trois filles. Dans le même attentat ont été assassinés  Ido Ben Ari, âgé de 41 ans, Ilana Naveh, agée de 39 ans, et  Mila Mishaïev, agée de 32 ans.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: