Alain Decaux ne raconte plus

27 mars 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

Il était si vieux qu’il était devenu éternel. Le grand âge est une permanence chez les historiens. Alain Decaux s’est éteint à 90 ans, le 26 mars 2016.

Étonnamment, celui qui créa en 1951 La Tribune de l’Histoire n’a jamais soutenu de thèse dans la discipline. La formation du lycéen de Janson-de Sailly est d’abord juridique. Il suivra ensuite des cours d’histoire à la Sorbonne. Pourtant, qualifier la vie d’Alain Decaux d’historien est une réalité. De 1969 à 1988 il raconte sur l’ORTF, puis pour Antenne 2, la vie d’un personnage ou d’un fait historique.

En 1979, Alain Decaux prends position contre la réforme de l’éducation nationale en écrivant dans le Figaro « On n’enseigne plus l’histoire à nos enfants ».
Homme de média, il fut aussi homme de lettres  ce qui lui valu d’entrer à l’Académie Française justement en 1979. Il a commis quarante-neuf livres dont Letizia : Napoléon et sa mère est récompensé par la célèbre institution.

Homme politique, il fut ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Francophonie dans le second gouvernement Rocard.

Visuel :  ©CC BY-SA 4.0


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: