Agenda des savoirs : les 8 conférences du mois d’octobre 2017

29 septembre 2017 Par
Terence Gerber
| 0 commentaires

Il est grand temps de se chauffer les neurones. Le vide cognitif laissé par les vacances d’été doit être de nouveau rempli. Pour cela, Toute la Culture a fait le tri dans les conférences du mois d’octobre et vous propose sa sélection ! 

Lundi 2 octobre :

Bouddhisme et Hassidisme : les Juifs et la méditation au XXIe s.
19h30 – 22h : Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe, Paris

21558581_548764222205731_7494248392180347022_n
L’association Neshama. Jewish MeditationMeditation juive et l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe vous convient à une soirée exceptionnelle de rencontre et d’échanges à l’occasion de la venue en France de l’écrivain Rodger Kamenetz (lire notre interview), auteur du Juif dans le lotus.
Qu’est ce qui a tant attiré les juifs vers le bouddhisme au XXe s. ? Que nous apporte la méditation ? Comment les juifs peuvent-ils s’épanouir avec la spiritualité juive aujourd’hui ? Lors de cette soirée exceptionnelle, réunissant universitaires et enseignants juifs de méditation dans diverses traditions, il sera l’occasion de réfléchir ensemble sur les questions des rapports des juifs à la spiritualité aujourd’hui.

Les Intervenants :

Elisabeth Drukier, enseignante de Bouddhiste tibétain, Directrice du Centre Kalachakra
Professeur Lionel Obadia, anthropologue
Mira Neshama, Enseignante de méditation Hassidique et Doctorante sur la spiritualité juive :
Modératrice : Yaël Hirsch, politiste, journaliste
Invité spécial : Rodger Kamenetz, universitaire et écrivain américain, enseignant de méditation des rêves
Musicien : Jean Gabriel Davis

Pour s’inscrire : https://www.weezevent.com/judaismeetmeditation

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Jeudi 5 octobre :

Année France-Colombie à la BnF Bibliothèque nationale de France
10h – 20h : Quai François-Mauriac, Paris

bnf
Après la Saison de la France en Colombie, la France met à son tour la culture colombienne à l’honneur du 23 juin au 17 décembre 2017, dans le cadre de l’Année France-Colombie. La BnF propose une journée de projections et de rencontres avec des réalisateurs colombiens.

10h – 12h / salle 70
L’histoire du pays à la lumière de son cinéma documentaire
Discussion en présence des réalisateurs Luis Ospina et Olivier Hadouchi
Projections :

À la recherche de Maria (1985), Luis Ospina, J. Nieto
Oiga vea (1971), de Luis Ospina et Carlos Mayolo

12h30 – 14h / Petit auditorium
Projections en présence du réalisateur Luis Ospina :
Chircales (1971), de Marta Rodriguez et Jorge Silva
Agarrando pueblo [Les vampires de la misère] (1977), de Luis Ospina et Carlos Mayolo

15h – 20h / Petit auditorium
Projections en présences des réalisateurs Nicolás Rinc?n Gille, Olivier Hadouchi et Luis Ospina :
En lo escondido (2007) et Noche herida (2015), de Nicolás Rincón Gille

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Vendredi 6 octobre :

Les robots auront-ils les mêmes droits que les hommes ? Festival Explorer
14h30 – 16h : Palais des Congrès, Royan

25334
Avocate à la Cour d’appel de Paris et titulaire du certificat de spécialisation en droit de la propriété intellectuelle, avec la qualification spécifique « droit de la propriété littéraire et artistique », Marie Soulez dirige le département contentieux de la propriété intellectuelle du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats. Elle intervient notamment dans le cadre d’actions civiles et pénales dans les domaines de la contrefaçon des droits d’auteur et droits voisins, de la concurrence déloyale, de la protection de la vie privée et du droit à l’image. Elle assiste également ses clients pour la mise en œuvre de stratégies de protection de leurs innovations. Elle préside la commission Réalité virtuelle de l’Association du droit des robots (ADDR), et est chargée d’enseignement en droit de la propriété intellectuelle et Cloud Computing à Centrale Supelec.

Pour réserver : http://nouvellesexplorations.com/#infos

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Lundi 9 octobre :

Seconde édition des Assises du CIPAC Fédération des professionnels de l’art contemporain
9h30 – 17h30 : Carreau du Temple, Paris

cipac-354x131
Rendez-vous annuel initié en 2016 par le CIPAC – Fédération des professionnels de l’art contemporain, les Assises ont pour objet de dresser un état des lieux des enjeux qui animent le secteur des arts visuels face à l’évolution des politiques publiques. Le CIPAC réunit les professionnels engagés dans la production, la diffusion et la médiation de l’art contemporain en France.

L’an passé, les Assises avaient permis aux organisations adhérentes de la fédération d’exprimer publiquement leurs questionnements quant à l’évolution des politiques publiques. A la veille d’échéances électorales déterminantes, la très grande fragilité du secteur des arts visuels, parent pauvre des politiques publiques, avait été au coeur des débats.

Face aux décideurs publics présents, la grande précarité des professionnels du secteur, la faiblesse des budgets alloués aux arts plastiques, et la nécessité d’un rééquilibrage des moyens en faveur des arts visuels avaient été exprimées.

Qu’en est-t-il un an plus tard ?

Pour s’inscrire : http://assises.cipac.net

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Mercredi 11 octobre :

Récits des justes du Rwanda Festival Francophonie métissée
20h : Salle du Foyer, Paris

101863-recits-rwandajpg
Rencontre avec Jacques Roisin pour son livre Dans la nuit la plus noire se cache l’humanité paru aux Impressions Nouvelles et préfacé par Colette Braeckman, journaliste spécialiste de l’Afrique Centrale. Jacques Roisin s’est rendu au Rwanda plusieurs années de suite afin de recueillir les témoignages de vingt Hutus qui ont sauvé des Tutsis lors du génocide de 1994.

Basée de son expérience rwandaise et mise en relation avec ses consultations cliniques dans le domaine de la violence, il aborde une réflexion approfondie sur la question de la sollicitude humaine : comment le bien et le mal, comment l’humanité viennent-ils à l’être humain?

Jacques Roisin est docteur en psychologie, psychanalyste et chargé de cours à la Faculté de Droit et Criminologie de l’Université de Louvain. Ses enseignements concernent la victimologie ainsi que la dégradation des conflits sociaux en crimes de masse et génocides. Il travaille depuis de nombreuses années dans le domaine de l’aide aux personnes traumatisées et aux exilés.

Pour réserver : https://www.weezevent.com/ffm-recits-des-justes-du-rwanda

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Du 13 au 15 octobre :

Résister ou consentir ? Rencontres Philosophiques d’Uriage (8ème édition)
Uriage

capture-4
Convier la Cité à réfléchir sur ses préoccupations majeures, avec le recul et la patience du concept : c’est fidèle à cette ligne directrice que les Rencontres Philosophiques d’Uriage proposent cette année une réflexion sur le concept de résistance et son envers, le consentement. Nous avons voulu, en cette année qui commémore la création et le devenir de « l’Ecole des cadres » à Uriage (en partenariat avec le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère), réfléchir sur ce qu’est l’esprit de résistance, ses conditions, ses limites et ses faux-semblants.

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Mercredi 18 octobre :

Pourquoi « Goscinny, c’est la France » Musée d’art et d’histoire du judaïsme
19h30 – 21h : Auditorium, MAHJ, Paris

goscinny
Il n’est pas sans signification qu’Astérix ait eu pour auteurs deux enfants de l’immigration. Mais il n’est pas non plus sans importance que René Goscinny soit né à Paris juste après la naturalisation de ses parents, qu’il ait grandi en « expat » en Argentine et qu’il ait eu une mauvaise expérience des États-Unis : c’est sans doute à ces conditions qu’on peut devenir le père des aventures du David gaulois, le narrateur plus-que-français du Petit Nicolas et le maître qui, à partir de Pilote, a rendu possible la renaissance d’une « école nationale » de la BD et du dessin animé.

Pascal Ory, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et critique de bande dessinée, est l’auteur, entre autres, de Goscinny. La liberté d’en rire (Perrin, 2007) et le codirecteur de L’Art de la bande dessinée (Citadelles et Mazenod, 2012).

Pour réserver : reservation@mahj.org

Retrouvez toutes les informations ici.

Du 16 au 21 octobre :

Fabrication des corps au 21è siècle Festival International de Sociologie
Épinal

affiche_fiso_2017_basse_def2

Co-organisée par le Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales de l’Université de Lorraine (2L2S) et par la société d’émulation du département des Vosges (SEV), la deuxième édition du Festival International de Sociologie (FISO) portera sur le corps. Lieu de projection des normes et des valeurs façonnant une société dans une époque donnée, mais aussi, instrument par lequel être au monde et y agir, le corps constitue, en effet, un excellent analyseur du « social ». Mais la question du corps est aussi affaire des citoyens : le « corps est politique » comme nous l’ont tôt enseigné les mouvements féministes et il est aujourd’hui l’objet d’une dynamique de re-politisation tout à fait particulière.

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Visuels : Logos et affiches officiels