L’agenda culturel de la semaine du 19 décembre

19 décembre 2016 Par
Ophelie Masson
| 0 commentaires

Danse, théâtre, photographie ou encore expos: il y en pour tous les goûts en cette fin d’année 2016. Voici notre sélection, aussi éclectique que le foisonnement culturel que l’on retrouve dans l’Hexagone.

Chotto Desh – Théâtre de la Ville/Théâtre des Abbesses
Un solo de danse inoubliable recréé pour les plus jeunes, magique et réconfortant. Avec Chotto Desh, version jeune public de son spectacle en solo Desh (« terre natale »), Akram Khan tourne les pages d’un conte initiatique plein de suspense et d’images fortes. Entre retour au pays, le Bangladesh – dont ses parents étaient originaires, avant d’émigrer à Londres en 1971 – et construction de soi, ce spectacle profond et suggestif, aux motifs universels, interprété par un danseur de la compagnie, profite d’un traitement visuel sophistiqué du designer Tim Yip.
Du 21 décembre au 6 janvier par le Théâtre de la Ville (en travaux) accueilli par le Théâtre des Abbesses
Adaptation en LSF disponible

Cédrick Eymenier, Echolocation – Galerie Jérôme Poggi
La Galerie Jérôme Poggi est heureuse de présenter la deuxième exposition consacrée à Cédrick Eymenier. Artiste et musicien, sa pratique s’articule autour de divers médiums tels que la photographie, la vidéo, le collage et les environnements sonores. L’exploration des paysages urbains contemporains est au coeur de son travail. L’exposition s’articule notamment autour de la vidéo Kill Akropolis, récemment projetée au Centre Pompidou et qui témoigne d’un intérêt pour l’architecture de la mémoire.
Cédrick Eymenier est né en 1974. Il vit et travaille entre Montpellier et Paris. Ses films ont été montrés dans de nombreux festivals, expositions et programmations spécifiques.
Jusqu’au 14 janvier

C’est Noël tant pis – Théâtre du Rond Point
Les guirlandes débloquent, les plombs sautent, la grand-mère disparaît. On attend Noël, on espère la paix sur la Terre et l’accalmie en famille. Rien ne vient. Le père installe les boules du sapin et refuse la faveur sexuelle que la mère lui offre. Ça commence mal, ça ne finira pas mieux. Deux fils débarquent au mauvais moment avec la pièce rapportée. Trop en chair, la belle-fille. Tout le monde se retrouvera pour la nouvelle année. On s’entretuera encore mieux. Au final, on aura traversé l’aventure épique et dansée d’un foyer comme les autres, aux liens disloqués, qui cherche réparation. Le bonheur d’être ensemble et en vie passe par là, c’est malheureux mais c’est comme ça. C’est aussi très marrant parfois.
Cette comédie loufoque rencontre un tel succès qu’elle joue les prolongations, les 27, 28, 29 et 30 décembre.
Texte, mise en scène et chansons de Pierre Notte.

Bookshop de Noël – Galerie Chantal Crousel
À l’approche des fêtes de fin d’année et en parallèle de l’exposition « Ce fut une belle journée » de Jean-Luc Moulène, la galerie Chantal Crousel vous invite à découvrir les publications récentes, ainsi qu’une sélection d’œuvres originales et d’éditions de leurs artistes : Abraham Cruzvillegas, David Douard, Wade Guyton, Mona Hatoum, Jean-Luc Moulène, Melik Ohanian, Gabriel Orozco, Moshe Ninio, Anri Sala, Wolfgang Tillmans, Danh Võ, Haegue Yang, Heimo Zobernig…
La vente est organisée jusqu’au 23 décembre

Sara Baras Ballet Flamenco – Théâtre des Champs Elysées 

La danseuse flamenca Sara Baras et sa troupe enflamment une nouvelle fois le Théâtre des Champs-Elysées pour les fêtes de fin d’année. Certains d’entre vous se souviennent peut-être de la première apparition de Sara sur cette scène, en 1996, en duo avec Antonio Canales pour Gitano. Depuis, elle a chorégraphié quinze spectacles dont la plupart ont été présentés ici-même. Perfectionniste, attentive à chaque détail, Sara Baras a repris et donné de nouvelles couleurs à chaque numéro de ce nouveau spectacle Voces. Celui-ci se voit également enrichi par l’irruption dans le monde du flamenco du saxophone de Tim Ries, qui vient dialoguer avec Sara dans sa farruca et les bulerías, participant ainsi à l’hommage rendu à Paco de Lucia, Camarón de la Isla, Antonio Gades, Enrique Morente, Moraito et Carmen Amaya.

Vente de photos de Larry Clark – Galerie Rue Antoine
Il s’agit d’une importante sélection de photographies vintage, issue de ses archives personnelles et qui sera mise en vente. Du 18 au 24 décembre, de 10h à 20h, de nouvelles photos et des épreuves uniques, format 9×13, seront mises en vente au prix de 100€. Une série d’affiches en édition limitée sera également proposée. Ces photographies, réalisées entre 1992 et 2010 pendant les tournages de ses films – dont Kids (1995), Bully(2001), Ken Park (2002) et Wassup Rockers (2005) – sont le témoin des rencontres de l’artiste avec ses amis et les jeunes qui ont tenu et tiennent un rôle important dans son œuvre. Cette sélection inclut également des clichés de la séance photo réalisée pour le calendrier Supreme, ainsi que des portraits et des autoportraits.
Evénement en présence de Larry Clark himself et du musicien et acteur Jonathan Velasquez.
Galerie Rue Antoine, 10 rue Antoine, 75018, Paris 18e.

Festival Rock en Piste – Portes du Soleil
C’est parti pour la 7ème édition du festival franco-suisse Rock en Piste qui se déroule chaque année dans le domaine skiable des Portes du Soleil (Morgin, Châtel, Morzine, Avoriaz,les Crosets …). Du 19 au 25 mars 2017, le festival accueillera Matmatah, Chinese Man, Rag’n Bone Man, Julian Perretta et Caravan Palace + quelques belles autres surprises.
Jusqu’au  24 décembre, les Pass Ski Concert journée sont au tarif exceptionnel de 41€, soit 20% de remise, incluant le forfait de ski Portes du Soleil et le concert.

Visuel: © Théâtre des Champs Elysées – V. Pontet