49 victimes lors d’un massacre dans un club gay à Orlando aux Etats Unis

13 juin 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

Un homme, plusieurs armes à feu, 50 morts en comptant l’auteur des attaques, 53 blessés, un bar gay attaqué à Orlando, aux Etats-Unis dans l’état de Floride, dimanche 12 juin. 

Cette attaque sur un lieu culturel résonne lourdement, pour nous, français. Le bilan est très lourd, et l’attaque a été revendiquée par l’Etat Islamique. On y est encore une fois, la culture, la jeunesse, la diversité et la tolerance ont été attaqués, et cette fois, la population homosexuelle était la principale visée.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’informations sur l’auteur solitaire des attaques, Omar Mateen qui a été tué sur les lieux, et a laissé 49 corps derrière lui. Ce matin, la police a déclaré avoir identifié 48 des victimes.

« Toutes les victimes ont été évacuées de la scène, et le processus de reconstruction des événements [...] commence » a expliqué l’agent du FBI Paul Wysopal lors d’une conférence à Orlando.

Omar Mateen était dans le viseur du FBI pour avoir des propos faisant l’apologie du terrorisme, est donc l’auteur de l’attentat le plus meurtrier depuis le 11 septembre. Les armes utilisées, il les avait achetées légalement quelques jours avant. Après l’attaque, Mateen a appelé le service des urgences (911) pour déclarer son allégeance à l’Etat Islamique, mais les autorités affirment qu’ils n’y a encore aucun lien de trouvé entre l’homme et le groupe terroriste.

La fusillade s’est déroulée au Pulse Orlando, une boîte gay devenue mythique dans la ville d’Orlando.

Le père d’Omar Mateen s’est exprimé publiquement et à déclaré n’avoir rien vu venir, et qu’il n’était au courant de rien. Il a ensuite ajouté que « tout cela n’a rien à voir avec la religion. »

La Tour Eiffel, ainsi que d’autres monuments partout dans le monde, était aux couleurs du drapeaux arc-en-ciel (le symbole de la communauté homosexuelle) hier soir.

Visuels: Wikipedia


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: